Marche pacifique à Chinatown: «On ne se sent plus en sécurité…»

Avec le soutien de
Munis de pancartes, les manifestants ont sillonné les rues de Chinatown, samedi 28 avril.

Munis de pancartes, les manifestants ont sillonné les rues de Chinatown, samedi 28 avril.

Une scène rarissime a été vue à Chinatown, à Port-Louis, samedi 28 avril. Un groupe de personnes a défilé pancartes en main dans les rues de la localité. Le but: dénoncer l’insécurité qui règne depuis quelque temps dans la région. Une situation qui pousse les habitants à dire qu’ils ne se sentent plus en sécurité.

«Voleur innocent et victime coupable ?», pouvait-on lire sur les pancartes brandies par ceux qui participaient à cette marche pacifique organisée par la New China Town Foundation. L’élément déclencheur ? Un cambriolage qui a eu lieu le 22 avril dans une maison à étage sise à proximité de Chinatown.

Le  voleur s’était introduit au rez-de-chaussée du bâtiment, qui abrite une boutique. À l’étage, se trouvaient quatre personnes, dont le propriétaire âgé de 78 ans et son petit-fils de 27 ans. Lorsque le malfrat s’est rendu au premier étage, il est tombé nez à nez avec les deux hommes. Une lutte s’est ensuivie. C’est alors que le voleur a tenté de prendre la fuite en sautant du premier étage. Il s’est grièvement blessé en tombant. Il est décédé après sept jours d’hospitalisation ce dimanche 29 avril.  

«Nous voulons apporter notre soutien à cette famille, qui a été victime d’un vol. On se demande pourquoi on s’en prend à elle alors qu’elle a simplement essayé de se défendre ?» se demande le responsable de la New China Town Foundation.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires