Handicapé battu à Surinam: «So papa ti anvi fer li per akoz li tro fer palab»

Avec le soutien de
Le jeune homme qui souffre de diabète a été admis à l’hôpital.

Le jeune homme qui souffre de diabète a été admis à l’hôpital.

L’entourage de Koomaren Armand est catégorique. «Li enn bon dimounn, li kriy ar zanfan-la, mé nou pa kapav met tas lor li, dir ki li maltret li…» L’habitant de Martinière, Surinam, maçon de profession, est provisoirement accusé de maltraitance. Cela, après qu’il a été vu, sur une vidéo, assénant des coups de tuyau d’arrosage à son fils handicapé. Le tout, sous une pluie d’injures. Arrêté vendredi, le père a comparu devant la Bail and Remand Court, samedi 28 avril. La police a objecté à sa remise en liberté.

Sur la vidéo en question, on aperçoit le père frappant le jeune homme à l’aide d’un tuyau d’arrosage. Les gens qui assistent à cette scène demandent à Koomaren Armand de ne pas le brutaliser mais n’osent intervenir. Selon ses proches, ce dernier voulait simplement faire peur et donner une leçon à son fils «parski li fer palab lor dimounn, li koz bann zafer ki péna». Le père ne comptait pas pour autant de le battre, dit-on…

Sauf que la scène a bien été filmée. Et le papa a été choqué d’apprendre que son fils avait porté plainte contre lui. «Il a l’habitude de le réprimander car il sort souvent sans rien dire. Il faut parfois le chercher pendant des heures. Mais le père le frappe et l’injurie rarement», assure la grand-mère d’Akshay.

Mercredi, la police a débarqué au domicile des Armand et a transporté le jeune homme à l’hôpital. Ce dernier a été admis en salle car il souffre de diabète. Il a expliqué aux policiers qu’il est victime de maltraitance et qu’il arrive que son père le prive de nourriture. Chose que nie une voisine. «So papa avan al travay gramatin, kit so manzé. Li alé 6 er gramatin, li rantré 7 er aswar.»

Quid de la mère d’Akshay ? Elle est décédée il y a sept ans. Depuis, quand son père est au travail, c’est sa grand-mère paternelle et ses tantes qui veillent sur lui. Souvent, c’est une amie de son père qui lui prépare à manger et lui rend visite. Cette dernière a été choquée d’apprendre cette histoire. «So papa enn dimounn trankil», souligne-t-elle. «Kan monn al get Akshay lopital, monn demannn li kifer linn fer sa, linn dir mwa banla inn dir li ki li pu gagn linz ek boukou kado. Li pa pé dir mwa kisanla sa bann dimounn-la selman», ajoute la jeune femme.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires