Global business: le MMM fustige le gouvernement pour son appui timide à l’Angola

Avec le soutien de
Paul Bérenger a commenté le rôle de Maurice dans l'affaire Quantum Global.

Paul Bérenger a commenté le rôle de Maurice dans l'affaire Quantum Global.

Paul Bérenger, leader du Mouvement militant mauricien (MMM), n’a pas épargné le gouvernement par rapport à la nature de l’aide qu’il se propose d'offrir au gouvernement angolais dans le cadre du conflit qui l’oppose à Quantum Global qui a investi à Maurice des fonds du gouvernement angolais déposé au sein du Fundo Soberano de Angola. C’était ce samedi matin à l’hôtel Hennessy Park à Ebène lors d’une conférence de presse du parti.

Paul Bérenger basait sa posture sur un extrait d’un article paru dans l’édition du Mauricien du samedi 28 avril.

Dans cet extrait, il est indiqué que Maurice ne compte pas s’immiscer dans la dispute entre la Fundo Soberano de Angola (FSDEA) et Quantum Global et que, par conséquent, elle «coopérera avec l’Angola dans la mesure du possible pour faire la lumière sur des zones d’ombres».

Le Fundo Soberano de Angola est le nom d’un fond dont le rôle consiste à faire fructifier les fonds appartenant au gouvernement angolais. Quantum Global est une société d’investissement basée en Suisse et qui a eu pour responsabilité d’investir l’argent du gouvernement angolais déposé dans le FSDEA.

« Les biens du gouvernement angolais ont été pillés par le régime en place. Ce n’est pas glorieux pour Maurice que les Sobrino et les Quantum Global aient trouvé en Maurice, une destination de rêve pour faire fructifier les biens de l’Angola. Nous avons un devoir d’aider l’Afrique et les pays de ce continent dont l’Angola qui fait partie  de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe, la SADC.».

Cependant, le leader du MMM avoue qu’il n’est pas chose facile pour Maurice de trouver la bonne formule pour venir en aide à l’Angola dans le cadre du conflit qui l’oppose à Quantum Global. Il a précisé qu’étant un Etat de droit, Maurice a le devoir de respecter ses engagements.

L’un de ces droits est celui que l’Etat mauricien accorde aux investisseurs qui  proviennent des pays avec lesquels, le pays a signé un accord portant sur la protection des investissements.  La Suisse, pays d’origine de Quantum Global, fait partie des 44 pays qui, en 2017,  ont signé un Investment Promotion and Protection Agreement avec Maurice. Maurice est tenue d'honorer ses engagements dans le cadre de cet accord dont une des dispositions protège les investisseurs contre le phénomène d’expropriation.
Tout en tenant compte de ses obligations à l’égard du monde des investissements étrangers, Paul Bérenger estime que Maurice doit faire le maximum pour aider l’Angola. 

«Nous avons un devoir de solidarité à l’égard de  ce pays. Maurice doit faire preuve de sa volonté politique à aider l’Angola ».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires