Precautionary Measure de Teeluckdharry: Touria Prayag s’explique aux Casernes centrales

Avec le soutien de
La rédactrice en chef de Weekly s’est rendue aux Casernes centrales hier, jeudi 26 avril.

La rédactrice en chef de Weekly s’est rendue aux Casernes centrales hier, jeudi 26 avril.

La rédactrice en chef de Weekly a été convoquée aux Casernes centrales jeudi 26 avril. C’était à la suite d’une déclaration, dite «precautionary measure», de Sanjeev Teeluckdharry, Deputy Speaker de l’Assemblée nationale, concernant un cas de diffamation alléguée contre la rédactrice en chef de Weekly.

Munie de divers documents et de la transcription de la conversation entre Teeluckdharry et le président de la Commission of Enquiry on the Drug Trade, la rédactrice en chef de Weekly a détaillé les raisons derrière son article. Le président de la commission reprochait au Deputy Speaker des conversations téléphoniques, que Sanjeev Teeluckdharry avait quelquefois lui-même initiées, avec des prisonniers condamnés à de lourdes peines pour trafic de drogue, ainsi que des «unsolicited visits», les Prison Welfare Officers n’ayant pas été, comme requis, approchés par les détenus au préalable.

La «precautionary measure» a été faite après la publication d’un article d’opinion intitulé «Let him have his day in court». Sanjeev Teeluckdharry n’avait pas apprécié la phrase : «After all, people who help with the drug trade are killing our children

Touria Prayag est rentrée chez elle après avoir fourni ses explications. Elle n’était pas interrogée «under warning», contrairement à ce qui a été rapporté à la MBC et par certaines radios.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires