Décès d’Alexander Crouche, 6 jours: la négligence médicale confirmée, le cas référé à la police

Avec le soutien de
Le ministre Anwar Husnoo a rencontré les parents du petit Alexander Crouche ce vendredi 27 avril.

Le ministre Anwar Husnoo a rencontré les parents du petit Alexander Crouche ce vendredi 27 avril.

Le petit Alexander Crouche, 6 jours, a reçu la mauvaise injection d’antibiotique. C’est ce que révèle le rapport du Fact-Finding Committee mis sur pied pour enquêter sur le décès du bébé à l’hôpital Victoria, Candos. Confirmant ainsi la négligence médicale.

C’est ce qu’a révélé le ministre de la Santé, Anwar Husnoo, ce vendredi 27 avril. «Le cas sera référé à la police», a-t-il ajouté. Le ministre a rencontré, au préalable, les parents du bébé décédé.

Au dire d’Anwar Husnoo, Alexander Crouche aurait dû recevoir une injection de benzylpénicilline. Sauf que c’est de la benzathine qui lui a été administrée. «Il s’agit de deux types différents d’antibiotiques», explique le ministre de la Santé. «Les médicaments ont été interchangés», précise-t-il.

D’indiquer que le rapport du Fact-Finding Committee a soulevé trois points majeurs. Premièrement, qu’il y a une «prima facie evidence» de négligence médicale. Deuxièmement, que le cas doit être référé à la police. Et, troisièmement, qu’il faut revoir tout le système afin d’empêcher une telle erreur de se reproduire.

C’est le 26 février que le petit Alexander Crouche est décédé, trente minutes après qu’il a reçu une injection d’antibiotique à l’hôpital Victoria, à Candos. Sa mère, Sana Crouche, 31 ans, avait affirmé que la couleur du liquide administré à son fils n’était pas la même que d’habitude.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires