Protection des zones marécageuses: «Sinatambou doit agir!»

Avec le soutien de
Le Collectif Wetlands Mauritius demande que les projets à proximité des Wetlands soient gelés en attendant que l’ESA Bill soit voté au Parlement.

Le Collectif Wetlands Mauritius demande que les projets à proximité des Wetlands soient gelés en attendant que l’ESA Bill soit voté au Parlement.

Pourquoi le rapport sur les Environmentally Sensitive Areas (ESA), finalisé en avril 2009, n’a-t-il pas été rendu public ? Pourquoi le gouvernement ne sollicite-t-il pas l’aide des organismes internationaux pour des études indépendantes sur l’impact des projets à proximité des Wetlands ? Ce sont là quelques-unes des questions que soulève le Collectif Wetlands Mauritius dans un communiqué, mardi 24 avril.

Selon les membres de cette association, au Parlement le ministre Sinatambou n’a pas répondu à la question du député Hurreeram sur l’ESA report clairement. Ils souhaitent avoir des réponses à ce sujet car la richesse naturelle du pays «est fragilisée par un développement mal réfléchi».

Ils souhaitent aussi que «le rapport ESA soit mis à jour et que tous les développements et autres projets se trouvant à proximité de ces zones soient gelés en attendant la discussion et le vote du projet de loi dans l’Assemblée».

Le collectif explique que Maurice est un «hot spot» de la biodiversité mondiale et que ce qu’il nous reste d’unique à l’état naturel est cantonné dans des zones résiduelles et minuscules. Mais que plusieurs ESA sont menacés aujourd’hui. Il cite en exemple les Salines de Rivière-Noire, les Wetlands de Pointe-D’Esny, la dune de La Cambuse, entre autres.

Les membres précisent que le Secrétariat Général de RAMSAR partage leurs inquiétudes concernant les différentes menaces qui pourraient fragiliser les Wetlands. Et d’ajouter que l’organisme international est prêt  à financer une étude indépendante sur l’impact du projet Pointe-D’Esny le village de la Compagnie de Beau Vallon. «Pour cela, il suffirait que la demande de faire cette étude vienne du gouvernement !»

Et de lancer : «De notre ministre de l’Environnement, n’est-il pas légitime d’attendre qu’une action soit au moins prise sous son mandat ?»

Communiqué du Collectif Wetlands Mauritius by L'express Maurice on Scribd

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires