Collendavelloo: «MMM ek PMSD anvi mo plas»

Avec le soutien de
Le leader du ML était à Stanley, ce mercredi 25 avril, afin de mobiliser les troupes pour le meeting de l’alliance gouvernementale, le 1er-Mai.

Le leader du ML était à Stanley, ce mercredi 25 avril, afin de mobiliser les troupes pour le meeting de l’alliance gouvernementale, le 1er-Mai.

Discours électoral ? Non, de mobilisation, en vue du meeting de l’alliance gouvernementale, à Vacoas, le 1er-Mai. Les propos d’Ivan Collendavelloo, ce mercredi 25 avril, au centre social de Stanley, laissent pourtant penser le contraire.

Comment encourager l’assistance à se rendre en grand nombre au meeting de l’alliance MSM-Muvman Liberater (ML) ? En critiquant vertement le PMSD et le MMM. D’ailleurs, pour le leader du parti carré-carré, «MMM et PMSD anvi mo plas. Zot target sé mwa».

À commencer par Xavier-Luc Duval, «enn drom vid». Ivan Collendavelloo a ainsi pris un malin plaisir à rappeler que Dhanesh Maraye, le candidat du PMSD à la partielle au n°18, Belle-Rose–Quatre-Bornes, n’a pas récupéré sa caution. Et de lancer au leader des Bleus : «Et au Parlement, il fait le poseur!»

Le leader du Muvman Liberater rappelle au bon souvenir de la population que lorsque Xavier-Luc Duval était ministre, le chef du gouvernement lui avait enlevé la responsabilité du port et de l’aéroport, plus précisément d’Air Mauritius. «Pa koné pou ki rézon li kit gouvernman.»

Et ne parlons pas de la suggestion du leader de l’opposition de créer une Water Authority au lieu de trouver un partenaire stratégique à la Central Water Authority. «Duval dir ou, bizin Water Autority. Cela veut dire qu’il faut mettre la moitié des employés à la porte. 400 dimounn ti pou an plis», lâche Ivan Collendavelloo. Pour lui, il est clair que «PMSD an dézord».

Et que dire de son ancien leader de parti, Paul Bérenger ? «Fer sagrin sa manyerr leader MMM invant bann zafer.» Le leader des Mauves, soutient Ivan Collendavelloo, ferait mieux de «al okip so parti». Et au vu de «sa kalité inn maltrété Pradeep Jeeha», le leader du ML estime d’ailleurs que le MMM a perdu ses valeurs. Qu’importe, «ces valeurs du militantisme sont présentes au sein du ML à présent».

Ivan Collendavelloo n’a pas épargné Paul Bérenger. «Il savait seulement aller déjeuner avec Navin Ramgoolam.» Et l’électorat le lui a fait chèrement payer, affirme-t-il. «Li finn pasé ek 200 vot isi. Azordi li fer sanblan li pa konn nanyé.» Et pour le leader du ML, il est clair que tant que le MMM ne change pas de leadership, «ils n’auront que quatre ou cinq députés».

«Duval dir ou, bizin Water Autority. Cela veut dire qu’il faut mettre la moitié des employés à la porte. 400 dimounn ti pou an plis.»

Quand au PTr, «zot kopié diskour apré vinn dan Parlman», lance Ivan Collendavelloo. C’est pourquoi il estime que le peuple doit se ranger du côté du gouvernement. «Nous travaillons dans la discipline. À la fin de notre mandat, Maurice sera un pays moderne. Nou oulé ou fier ou pei.»

Et à ceux qui tempêtent contre le projet Metro Express, le leader du ML a ceci à leur dire : «Ki ou ti krwar, metro zis met li la kouma zouzou ménaz!» Eh bien non, «bizin inpé dézord».

Également présente, Fazila Jeewa-Daureeazoo, la no.4 du gouvernement, a expliqué que l’objectif de la campagne de mobilisation est de «rasanblé nou bann solda pou gard sa linité-la». D’insister sur le fait qu’il y a une solidarité au sein du gouvernement pour faire le pays progresser.

«Nous travaillons dans la discipline. À la fin de notre mandat, Maurice sera un pays moderne. Nou oulé ou fier ou pei.»

D’ailleurs, fait-elle ressortir, les habitants de Beau-Bassin–Rose-Hill peuvent témoigner du développement de la région qui était jadis «négligée». «Pendant des années, Rose-Hill n’a pas eu sa part du gâteau national.» Mais tout cela, c’est du passé. «Kan mwa ek Ivan nou’nn vini, nou pé vey au grain ki Rose-Hill gagn progré. Zot viv dan landrwa nou pa pé anbet zot.»

Et d’énumérer les projets qui ont été entrepris, dont ceux à l’échelle nationale, tels que l’augmentation de la pension de vieillesse et le salaire minimum. Ce n’est pas tout. Fazila Jeewa-Daureeawoo annonce la construction d’une Mediclinic à Rose-Hill. «Nous allons bientôt démarrer le projet.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires