Affaire Betamax: le commissaire de police pas autorisé à contester la décision du DPP

Avec le soutien de
 Le commissaire de police contestait le non-lieu dont ont bénéficié six personnes arrêtées dans le sillage de l’enquête policière.

 Le commissaire de police contestait le non-lieu dont ont bénéficié six personnes arrêtées dans le sillage de l’enquête policière.

Le commissaire de police, Mario Nobin, a essuyé un revers devant la Cour suprême, ce mercredi 25 avril. Le juge Pritiviraj Fekna a rejeté sa demande de révision judiciaire de la décision du Directeur des poursuites publiques (DPP). Ce dernier avait prononcé un non-lieu en faveur de six personnes dans l’affaire Betamax, le 23 novembre 2016.

C’est en mars 2017 que le commissaire de police avait sollicité l’aval de la Cour suprême pour contester la décision du DPP. Le Central CID avait enquêté sur les procédures visant à octroyer un contrat de Rs 10 milliards à Betamax pour le transport de produits pétroliers à Maurice.

Les six personnes concernées par la décision du DPP sont : l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam ; Anil Bachoo, ex-ministre des Infrastructures publiques ; Veekram Bhunjun, le directeur de Betamax ; l’ex-secrétaire permanent Reshad Hosany ; Ranjit Soomarooah, ancien directeur de la State Trading Corporation ; et Kalindee Bhanji, ex-secrétaire permanent du ministère du Business et des entrepises.

Arrêtées dans le cadre de l’enquête policière, elles avaient fait l’objet d’accusations provisoires. Lesquelles avaient, par la suite, une à une été rayées. 

Décision de la Cour suprême suivant la demande de révision judiciaire du commissaire de police by L'express Maurice on Scribd

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires