Crime à Brisée-Verdière: «Eric Sophie appelait à l’aide, mais personne n’a osé lui porter secours…»

Avec le soutien de
Eric Sophie (en médaillon) a été retrouvé inconscient à Sophie Lane, Bois-d’Oiseau, mardi 24 avril. © Doreck Clair

Eric Sophie (en médaillon) a été retrouvé inconscient à Sophie Lane, Bois-d’Oiseaux, mardi 24 avril. © Doreck Clair

Huit heures après le décès d’Eric Sophie, hier mardi 24 avril, Donovan Lacharmante a été coffré. Le jeune homme de 22 ans, qui est connu des services de police pour vol, n’a pas tardé à passer aux aveux. Il sera traduit devant la justice sous une accusation provisoire de meurtre.

C’est vers 22 h 30 que cet habitant de Béchard Lane, Brisée-Verdière, a été arrêté par les limiers de la Criminal Investigation Division de Flacq. Les policiers ont bénéficié du concours de la Special Support Unit. Les enquêteurs s’étaient rendus sur le lieu du crime, à Sophie Lane, Bois-d’Oiseaux, Brisée-Verdière, plus tôt dans la journée. Deux témoins avaient affirmé avoir vu Donovan Lacharmante agresser Eric Sophie à coups de sabre.

«Zot tou lé dé ti éna mové lavi. Zot ti pé al kokin ansam.»

«Il était loin d’être un saint. Mais il ne méritait pas une mort aussi atroce», déplorent les proches d’Éric Sophie. D’expliquer que Donovan Lacharmante habite à l’arrière de la maison des Sophie, à Sophie Lane, Bois-d’Oiseaux. La victime et lui étaient amis, disent ceux qui les connaissent. «Zot tou lé dé ti éna mové lavi. Zot ti pé al kokin ansam», raconte un habitant. 

C’est d’ailleurs pour cette raison que Donovan Lacharmante aurait tué Éric Sophie. Selon des recoupements, les deux se seraient rendus chez un habitant du coin, Jean Clario Gâteau, dans la nuit de lundi pour commettre un vol. Une sacoche contenant une somme de Rs 700 et plusieurs documents ainsi qu’un téléphone portable auraient été emportés. 

 
 

Jean Clario Gâteau, qui soupçonnait Éric Sophie d’être l’auteur de ce vol, l’aurait approché, hier matin, pour lui demander des explications. La victime aurait, cependant, expliqué à ce dernier que les objets volés étaient chez Donovan Lacharmante. Jean Clario Gâteau, âgé de 39 ans, se serait par la suite rendu au domicile de Donovan Lacharmante. 

«Il a su qu’Eric l’avait balancé et il ne l’a pas digéré. Il l’a agressé avec un sabre», relate un autre habitant. Et d’ajouter : «Eric appelait à l’aide, mais personne n’a osé prendre le risque de lui porter secours…» 

«Il a su qu’Eric l’avait balancé et il ne l’a pas digéré. Il l’a agressé avec un sabre.»

Une voisine aurait attendu une accalmie pour aller voir ce qui se passait. C’est elle qui a ensuite alerté les parents d’Eric Sophie. «Elle est venue nous dire qu’Eric portait des marques de blessures. J’ai demandé à ma fille d’aller voir, je suis resté figée et je n’ai pas pu m’y rendre», confie Gladys, la mère de la victime. 

Eric Sophie, père de trois enfants, gisait inconscient dans une mare de sang. Pendant ce temps, Donovan Lacharmante se baladait, selon les dires des habitants, dans le village, avec le sabre qu’il aurait utilisé pour agresser Éric. «Il s’est même rendu à la boutique pour consommer des boissons alcoolisées», lance un habitant du coin.

Il aurait toutefois pris la fuite à l’arrivée des policiers. En apprenant qu’Éric Sophie avait été victime d’une agression, Jean Clario Gâteau s’est, lui, rendu au poste de police de Brisée-Verdière pour signaler le cas de vol. 

L’enquête est menée par l’équipe du poste de police de la région ainsi que de la CID de Flacq. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires