Dagotière: des drains en souffrance dans la localité

Avec le soutien de
Le conseiller Yuganand Mandhub explique que Dagotière est situé sur un endroit marécageux, d’où l’importance d’avoir des drains.

  Le conseiller Yuganand Mandhub explique que Dagotière est situé sur un endroit marécageux, d’où l’importance d’avoir des drains.  

Cela fait plus d’un an que des travaux ont débuté à Dagotière, mais les drains n’y sont pas. Les habitants les estiment nécessaires car les effets de grosses pluies font de plus en plus mal.

Le conseiller du village Yuganand Mandhub, qui représente Dagotière au conseil de district de Moka, le dit et le répète semaine après semaine. D’ailleurs, il compte soulever la question d’absence de drains dans le village au conseil de district lors du Full Meeting prochainement. «Nous avons assez attendu. Et maintenant, quand je marche dans la rue, les villageois nous réclament des comptes et nous ne savons plus quoi dire», explique-t-il.

Cela fait plusieurs mois, voire presque un an, que Dagotière est un chantier entre les mains d’entrepreneurs, mais rien ne se concrétise. Les chemins sont en mauvais état car des travaux sont en cours. Des fois, lors des grosses pluies, les enfants ne peuvent pas se rendre à l’école car la route est impraticable. «Rajcoomar Lane est le seul chemin qui mène à l’école primaire de la région et elle est en ce moment en piteux état car le drain principal de Rs 11 millions est aménagé à cet endroit», explique le conseiller de district.

À d’autres moments, selon ses dires, les travailleurs laissent tout en plan et ne terminent pas ce qu’ils ont commencé durant des jours, voire une semaine. La situation est critique, et il faut tirer la sonnette d’alarme avant qu’il ne soit trop tard.

«Pas plus tard que la semaine dernière et la semaine d’avant, il y a eu plusieurs grosses averses et de nombreuses maisons ont été inondées dans la localité. De plus, pour ces projets de drains, le conseil de district de Moka a dépensé pas moins de Rs 11 millions. J’estime qu’il est temps que nous obtenions ce dont nous avons grandement besoin», soutient-il.

À l’Assurance Lane, les travaux pour installer des drains ont commencé sur le bas-côté de la route. Sauf que cela provoque de l’insécurité routière selon Yuganand Mandhub car aucun panneau n’indique que des travaux s’y déroulent. «Loto kapav tom dan trou la, parski pa finn met okenn pano isi.» De ce fait, il est impératif que les travaux reprennent et se terminent rapidement avant qu’un accident grave ne se produise.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires