Namish, 4 ans, tué dans un accident: «Nou bizin konn la vérité»

Avec le soutien de
La voiture qui a heurté le petit Namish Kumar Bundhooa.

La voiture qui a heurté le petit Namish Kumar Bundhooa.

Deux personnes étaient à bord de la voiture qui a renversé le petit Namish Kumar Bundhooa, 4 ans. Pourtant, seul l’un d’entre eux a été soumis à un alcotest, affirme Varsha Ramchurun, la tante du garçonnet. «Était-ce lui qui conduisait ?» se demande-t-elle. Et de lancer : «Nou bizin konn la vérité!»

C’est dans l’après-midi d’hier, dimanche 22 avril, que Namish Kumar Bundhooa a été renversé par la voiture de l’un de ses voisins. Le petit se trouvait dans la rue, devant son domicile, à Poste-de-Flacq, pour récupérer un volant de badminton.

Au moment de l’accident, Varsha Ramchurun raconte être sortie dès que les enfants ont commencé à crier. Namish Kumar Bundhooa était tombé dans un buisson. «Le conducteur a pris l’enfant, l’a remis à son père et est parti.» Ce dernier, qui s’est rendu au poste de police vers 16 heures, hier, a été arrêté. L’alcotest pratiqué sur lui s’est révélé négatif.

«De plus, ils voulaient bouger la voiture et je les en ai empêchés. C’est là qu’ils ont accepté de faire les marquages avec la craie», avance Varsha Ramchurun. Mais ce qui a mis la famille hors d’elle, c’est le fait que les proches du conducteur disent à Varsha Ramchurun que l’enfant était fautif car il était au milieu de la route.

«C’est faux ! Les marquages au sol de l’emplacement de la voiture démontrent que l’enfant n’était pas au milieu ! Loto inn tap ar li kan li ti dan bor mem», insiste-t-elle.

 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires