Construction: l’allocation des contrats publics inquiète les entreprises locales

Avec le soutien de
Les contrats Government to Government donneraient plus d’avantages aux entrepreneurs internationaux qu’aux entreprises locales.

Les contrats Government to Government donneraient plus d’avantages aux entrepreneurs internationaux qu’aux entreprises locales.

Identifier et comprendre les conditions actuelles de la concurrence dans l’industrie de la construction locale… C’est dans cette optique que la Competition Commission of Mauritius (CCM) avait lancé une étude en avril 2017. Un rapport préliminaire a été rendu public, ce vendredi 20 avril.

Ce document révèle que les entreprises locales évoluant dans le secteur de la construction ont soulevé certaines préoccupations concernant l’attribution des contrats publics. Celles-ci concernent essentiellement «les effets restrictifs des contrats Government to Government qui donnent plus d’avantages aux entrepreneurs internationaux qu’aux entreprises locales».

L’étude a aussi relevé que «les différents marchés du secteur de la construction sont fortement concentrés et que les principaux acteurs du secteur sont intégrés verticalement dans la chaîne d’approvisionnement. Les prix des matériaux de construction ne sont pas soumis à la réglementation et sont déterminés par les acteurs du marché».

La CCM invite d’ailleurs toutes les parties prenantes des secteurs public et privé, y compris les opérateurs de l’industrie, les organismes de réglementation et les associations professionnelles à soumettre leurs points de vue sur le rapport avant le 18 mai 2018. Ceux-ci seront par la suite intégrés à la version finale du document.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires