Affaire Quantum Global: la FSC et la FIU s’expliquent en Cour suprême aujourd’hui

Avec le soutien de
Quantum Global demande des explications à la FSC sur la décision de suspendre sa licence d’opération. 

Quantum Global demande des explications à la FSC sur la décision de suspendre sa licence d’opération. 

Pour quelle raison les autorités mauriciennes demandent-elles le gel des fonds et la suspension des licences de Quantum Global à Maurice ? C’est ce que veut savoir la direction de la compagnie. Elle a fait une demande en ce sens en Cour suprême. Et ce vendredi 20 avril, les représentants de la Financial Intelligence Unit (FIU) et de la Financial Services Commission (FSC) devront s’expliquer.

La direction de Quantum Global affirme ne pas savoir pourquoi elle fait face à ces mesures qui sont intervenues les 7, 9, 16 et 17 avril. La FSC, la FIU et le ministère des Finances ont obtenu un ordre d’un juge en Chambre pour le gel des comptes de Jean-Claude Bastos de Morais, homme d’affaires possédant la double nationalité angolaise et suisse et directeur général de Quantum Global.

Le montant de ces comptes s’élevait d’abord à Rs 7 milliards. Depuis, 58 autres comptes ont été gelés, amenant le nombre à 91, pour un montant de plus de Rs 15 milliards. Dans le camp de Jean-Claude Bastos de Morais, l’on affirmait, à hier, jeudi 19 avril, ne toujours pas avoir reçu l’affidavit qui avait été juré pour permettre ces gels.

Dans un communiqué, le 18 avril, Quantum Global soutient que ce gel a un impact considérable sur les opérations de la compagnie. «Plusieurs milliers d’employés à travers l’Afrique n’arrivent pas à percevoir leurs salaires, dont 30 membres du personnel à Maurice.» Quantum Global a émis un autre communiqué, hier, pour demander un traitement équitable.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires