Câble optique: Maurice sera relié aux cinq continents

Avec le soutien de

La semaine dernière, IOX Ltd a mis en route l’Indian Ocean Exchange Cable System, câble sous-marin de fibre optique, qui reliera Maurice aux cinq continents dès 2019. Immersion.

Avec un projet d’un câble sousmarin de fibre optique régional, IOX Cable System mise sur un réseau global pour faire de Maurice le pays le mieux connecté. La première phase de ce projet qui en comporte cinq a été lancée le 9 avril. D’ailleurs, le bateau avec les experts qui déploieront le câble arrive dans quelques jours.

La phase une consiste à relier le sud de l’Inde à l’Afrique du Sud. Le réseau sera déployé depuis Maurice, ce qui est une première. Le câble sera installé dans les deux sens à tour de rôle, soit de Maurice vers Rodrigues et vers La Réunion. Le câble vers le nord sera relié à Mount Lavinia à Colombo au Sri Lanka. Puis au sud le câble atterrira à East London en Afrique du Sud. À savoir que Rodrigues sera reliée pour la première fois à un câble international, car son projet de câble MARS, mis en route par Mauritius Telecom, connectera Maurice et Rodrigues uniquement. La nouvelle route est une alternative en cas de panne entre les deux iles. À savoir que Madagascar doit également être connectée. Le réseau s’étendra sur 8890 kilomètres et aura une capacité de 54 térabits par seconde. Le réseau sera opérationnel avant fin 2019.

La deuxième phase du projet consiste à connecter Maurice aux Seychelles et au Kenya, soit un accès sur l’Est de l’Afrique. Le Kenya se trouve à un carrefour où d’autres câbles internationaux viennent se greffer. Il existe une extension non exploitée vers l’Egypte. Mombassa au Kenya est reliée avec un ensemble de câbles qui se superposent. En passant par Eassy et SEACOM. En sus des câbles vers l’Europe et de l’arrivée d’autres câbles sur le Kenya. Des répétiteurs seront installés afin d’avoir accès aux nouveaux projets, qui seront déployés, comme Africa One, qui couvre tous les pays côtiers en sortant de Marseille, à l’est de la France pour rejoindre le sud de l’Espagne à l’ouest, après avoir contourné le contient.

La troisième phase du projet vise à relier Pondichéry en Inde à un pays de l’Asie du Sud-ouest. Ce sera un autre accès vers l’Asie du sud, car actuellement, les câbles sortent de Mumbai pour gagner Singapour. Dans sa phase quatre, le projet étendra son réseau de East London jusqu’à Cape Town pour être relié au câble Seaborn. Ce dernier est le développeur propriétaire exploitant de Seabras-1, le système de câble sousmarin le plus direct entre New York et São Paulo. Bien que le Seabras-1 soit déjà opérationnel depuis septembre 2017, la connexion entre le Brésil et l’Afrique se fera une fois les travaux complétés.

D’ailleurs, IOX sera également partenaire du projet SACS, soit un réseau de communication par câble sous-marin, qui relie l’Afrique à l’Amérique du Sud. Angola Cables et IOX Cable ont signé un accord d’échanges de capacités. Il leur permettra de développer et d’améliorer leurs services de réseau respectifs à travers l’Amérique, l’Afrique, l’Europe et l’Inde. À travers cette collaboration, IOX Cable tire profit des capacités du South Atlantic Cable System (SACS), le premier câble sous-marin de l’hémisphère sud reliant directement le Brésil à l’Afrique et dont la mise en service est prévue pour la mi-2018 et dont Angola Cables est le développeur.

IOX souligne que SACS est connecté au câble West Africa Cable System, câble sous-marin construit par Alcatel- Lucent et reliant l’Afrique du Sud au Royaume-Uni, en passant par l’océan Atlantique, au large de l’Afrique Le câble se compose de quatre paires de fibres et mesure 14 530 km de longueur.

IOX Cable, basé à Maurice, a investi dans un réseau global en offrant au pays un accès vers tous les marchés possibles. Le fondateur d’IOX Ltd, Arunachalam Kandasamy, a fait ressortir qu’il s’agit d’une nouvelle voie alternative d’accès ouvert destiné à relier l’Afrique, l’Asie et l’Europe, et les États-Unis. «C’est un projet global d’envergure. J’ai voulu contribuer à faire de Maurice le Hub international de la technologie. Maurice est un lieu idéal pour commencer le déploiement sans problème», a affirmé le président-directeur-général d’IOX Cable.

Le bateau devrait arriver dans les prochains jours. Le projet sera réalisé par Alcatel-Lucent Submarine Networks qui installera le câble.

Pour rappel, Maurice est connecté au câble SAFE, qui est le seul réseau de communication internationale. Puis, il y a le câble LION de France Telecom et Mauritius Telecom, qui relie Maurice, La Réunion et Madagascar. De Tamatave, le câble LION 2 vient d’être installé pour connecter Mayotte et gagner le Kenya. Il ne reste qu’un câble régional à installer. Il est mis en place par des opérateurs privés et sera opérationnel en 2019. Il s’agit du câble METISS, dont Emtel et CEB Fibernet sont les représentants de Maurice.

La demande locale de la connectivité est passée de 21 Gb en 2015 à 42 Gb en 2016 et 95 Gb en 2017. Elle devrait atteindre 150 Gb cette année.

Mauritius Telecom a signé un accord avec IOX Cable pour faire partie du consortium. Ce projet international permettra à MT d’avoir une plus grande capacité de bande passante, que la compagnie va revendre et utiliser.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires