Mon père, mon super héros…

Avec le soutien de

Ce lien invisible qui relie père et fille, Gérald Gungadeen, Chief Financial Officer dans un grand groupe international, l’a ressenti dès la naissance de Léa. Et en sept ans, il s’est renforcé.
Votre réaction quand vous avez su que vous serez papa d’une petite fille ?

J’étais littéralement aux anges. Comme je n’avais aucune préférence concernant le sexe du bébé, savoir que j’allais être papa d’une petite princesse était tout juste merveilleux pour moi. C’est d’ailleurs un moment qui est resté gravé dans ma mémoire. Je m’en souviens comme si c’était hier et pourtant cela fait déjà sept ans.

Parlez-nous de Léa et de ce lien que vous partagez avec elle ?

Il y a une profonde complicité entre ma fille et moi, un lien spécial que je chéris. Léa est une enfant que je qualifierai de ‘précoce’. Malgré ses sept ans, elle a une sensibilité accrue ; du coup, je peux aisément avoir une conversation d’adulte avec elle. Elle s’exprime avec beaucoup d’aisance. J’avoue d’ailleurs que je suis souvent bluffé par son vocabulaire riche et varié. Elle réagit fortement aux changements, s’impose énormément dans les conversations, pose mille questions à la minute et est d’une curiosité insatiable, ce qui n’est pas toujours facile à gérer. (Pendant qu’il parle, Léa l’écoute attentivement et ne le quitte pas des yeux).

Et toi, Léa, t’en penses quoi de ton papa ?

Mon papa est un super héros ; il sait comment faire pour tuer les lézards (Rires). Et puis mon papa, il ne me gronde jamais. On parle et il m’explique les choses.

Quelles sont les activités que tu aimes faire avec lui ?

J’aime bien aller en randonnée avec lui. Pour mon anniversaire, nous en avions fait une près de la cascade. On s’amuse super bien ensemble ; on sort beaucoup. Un de mes moments préférés ce sont nos journées au Evaco Beach Club. Papa me laisse faire plein d’activités nautiques. Quand j’étais plus petite, on est parti à l’aventure dans un sous-marin. On va souvent à l’hôtel.

Et c’est quoi ton hôtel préféré ?

Je suis partie au Prince Maurice, au Trou-aux-Biches, au Canonnier, au Azuri mais Anahita est mon préféré. Mais j’aime aussi voyager avec papa. On s’est rendu à Paris, Rome, Malte… À Paris, on a visité la crypte archéologique qui se trouve sous la cathédrale Notre-Dame de Paris et la Cité des enfants à la Villette.

Ton papa te raconte des histoires avant de te mettre au lit ?

(Rires) Nous, on se fait plutôt des soirées ciné à la maison, sauf que papa prend sommeil très vite. On a regardé Transformers, Boule et Bill 2, Le petit prince…

Et vous Gérald, quelles sont les valeurs que vous transmettez à votre fille ?

Comme tout parent, je cherche à élever Léa du mieux que je peux afin d’en faire une bonne personne, honnête, travailleuse et respectueuse. Notre relation est remplie de tendresse mutuelle. Comme elle vient de le dire, je ne la gronde pas. Non pas que je passe sur ses caprices ! C’est juste qu’elle comprend vite les choses et donc, si elle fait une bêtise, je peux facilement m'asseoir avec elle pour en discuter. J’ai aussi le devoir de bien l’éduquer. Et une partie de cette éducation passe par les limites à imposer.

Quid de la notion d’intégrité ?

Elle est primordiale pour moi et il m’est important de la lui inculquer. Je veux qu’elle soit également consciente qu’il faut travailler dur pour réussir. Par ailleurs, je pense que pour être heureux et avoir de l’assurance dans la vie, il importe aussi de s’aimer soi-même. En ce sens, je pense que mes encouragements et mes remarques positives auront un impact majeur sur le développement de son estime personnel. Autres valeurs importantes que je veux lui transmettre : le respect des autres et le sens de la responsabilité.

Léa est encore une fillette, mais n’avez-vous pas peur que votre relation change à mesure qu’elle grandit ?

Honnêtement, non ! Je sais qu’elle grandira. Nos sujets de conversation évolueront certainement. Il n’y aura peut-être plus de soirées ciné… Mais je sais aussi que cette complicité qui nous lie actuellement vivra toujours et qu’elle se renforcera davantage au fil des années. Du moins, je l’espère. L’amour des deux parents est très important pour un enfant, et je pense que celui du père envers sa fille va façonner son rapport futur avec les hommes.

Comment imaginez-vous son avenir ? Avez-vous peur pour elle ?

Je n’ai pas peur à proprement parler pour elle. Comme tout parent, j’ai certaines appréhensions. Ce qui ne m’empêche pas de rester optimiste. D’où le fait que j’imagine un très bel avenir pour Léa. En tout cas, je l’encourage, je la soutiens et j’espère (tant que Dieu me prête vie) être un guide pour l’aider dans ce monde en constante évolution. Je veux ce qu’il y a de meilleur pour elle. En tout cas, je souhaite qu’elle devienne une jeune femme forte et sûre d’elle grâce aux bases que je jette aujourd’hui.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires