Budget 2018-2019 : «Que ministres et députés se serrent la ceinture eux aussi»

Avec le soutien de
Les membres du Mauritius Labour Congress lors d’une conférence de presse, ce lundi 16 avril.

Les membres du Mauritius Labour Congress lors d’une conférence de presse, ce lundi 16 avril.

«Les gouvernements qui se sont succédé ont, chaque fois, demandé aux travailleurs de se serrer la ceinture. Maintenant, c’est au tour des ministres et députés de faire la même chose.» C’est ce que réclament les membres du Mauritius Labour Congress  car ils pensent que ceux qui évoluent dans la sphère politique doivent «connaître la misère du peuple». C’était lors d’une rencontre avec la presse au siège de ce syndicat à Port-Louis en marge de la préparation du Budget 2018-2019, ce lundi 16 avril.

Haniff Peerun, président de ce syndicat, estime qu’il est impératif «qu’un changement intervienne dans le pays étant donné qu’on a célébré les 50 ans de l’indépendance cette année». Selon les membres du Mauritius Labour Congress, il faut à tout prix réduire les missions des ministres et députés à l’étranger. Car, hormis le fait «que certains ont deux emplois», on leur accorde des per diem alors qu’ils «vont habiter chez des proches lors de leurs missions à l’étranger».

Le cas de discrimination envers une employée de l’hôtel the Residence a aussi été abordé par le syndicat. Les membres de Mauritius Labour Congress condamnent «sans réserve les mesures anti-croyance religieuse de l’hôtel The Residence». Ils n’écartent pas une manifestation devant l’hôtel, afin de «ne pas mettre en péril la paix sociale».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires