Link to Life: l’escroc «palpeur de seins» sévit encore

Avec le soutien de
L’ONG a alerté la police de Grand-Baie.

L’ONG a alerté la police de Grand-Baie.

Ses mains se baladent toujours dans la nature. Le «palpeur de seins» aurait encore sévi. Le vendredi 13 avril, d’autres victimes de ce malfrat ont alerté l’association Link to Life, l’organisation non gouvernementale (ONG) qui apporte son soutien et des conseils aux femmes souffrant du cancer du sein.

Elles allèguent qu’un individu se faisant passer pour un membre de l’association récolte de l’argent en embobinant les généreux donateurs, tout en proposant de palper les seins des femmes pour dépister quelque anomalie. L’escroc pervers sévirait, en fait, depuis février, selon un communiqué émis par Link to Life sur sa page Facebook.

Un appel à témoins a été lancé pour identifier le malfaiteur. L’ONG souligne que, selon ses informations, l’homme a le crâne rasé et «une allure très soignée». Ce qui lui permettrait de gagner facilement la confiance de ses victimes. Ceux qui sont en mesure de donner des informations sur cet homme sont priés de prendre contact avec Link to Life ou se rendre au poste de police le plus proche. L’association a, elle, déjà alerté le poste de police de Grand-Baie.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires