Bébé mort-né: la famille Tranquille crie sa colère

Avec le soutien de
Jason Tranquille explique qu’il a de gros doutes que l’enfant mort-né soit le sien.

Jason Tranquille explique qu’il a de gros doutes que l’enfant mort-né soit le sien. 

Jason et Virginia Tranquille sont révoltés. Hier, samedi 14 avril, ils ont appris à travers un article de presse qu’un rapport du Forensic Science Laboratory révélait que leur bébé, mort-né le 9 janvier, était bel et bien le leur, même s’ils affirment le contraire. Or Jason Tranquille persiste et signe. «Je ne suis au courant de rien. Nous sommes tous choqués et en colère!»

D’ailleurs, soutient-il, ni son avocat ni la police n’est au courant de la sortie du rapport en question. «Dépi gramatin (NdlR, hier) nou dan flou total. Mo res bet kouma sa zournal-la finn gagn sa linformasion-la. Alor ki si bann analiz inn fini, nou ki bizin gagn rézilta en premié!»

Jason et Virginia attendent toujours que justice soit faite et que la vérité éclate au grand jour. «Nou viv dan enn tristes ek enn langwas permanan. Nou koné ki nou zanfan kapav ankor lamem…» n’a de cesse de répéter Jason. Pour lui comme pour Virginia, l’espoir est toujours permis et pas un seul jour ne passe sans qu’ils n’espèrent entendre une bonne nouvelle.

Toute cette affaire a éclaté en début d’année. Le couple Tranquille attend la venue d’un bébé – un garçon selon les échographies – avec impatience. Mais c’est une fille mort-née qu’on a placée dans les bras de la jeune mère, le mardi 9 janvier. Estimant qu’il y a des «zones d’ombre» autour de l’accouchement, le père de famille, habitant Résidence Atlee, à Curepipe, porte plainte au poste de police de l’hôpital Victoria, à Candos, et alerte le ministère de la Santé.

 Jason Tranquille explique alors qu’il a de «gros doutes» que l’enfant mort soit le sien, tout en faisant ressortir qu’il détient une photo sur laquelle on voit une infirmière en train d’emmener un bébé à la nursery après l’accouchement de sa femme.

 Le lendemain les policiers l’ont appelé pour lui demander d’apporter un document certifiant que son épouse attendait bien un garçon en bonne santé. Chose qu’il dit avoir fait.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires