Harcèlement: le Mouvement patriotique en appelle au commissaire de police

Avec le soutien de
Le Mouvement patriotique en conférence de presse ce samedi 14 avril à Quatre-Bornes.

Le Mouvement patriotique en conférence de presse ce samedi 14 avril à Quatre-Bornes.

Tania Diolle a lancé un appel au commissaire de police, Mario Nobin. Elle lui demande de prendre les actions qui s’imposent en ce qui concerne les cas de harcèlement allégué, par des policières, sur leur lieu de travail, récemment.

C’était lors de la conférence de presse du Mouvement patriotique (MP) en ce samedi 14 avril à Quatre-Bornes. «C’est une organisation qui doit donner l’exemple car tous les autres cas de harcèlement sont canalisés vers eux. Il faut que la police soit à la hauteur», commente Tania Diolle.

Elle a aussi expliqué qu’il y a une augmentation considérable de consommation de drogue de synthèse à Maurice. «Les conséquences de la drogue synthétique deviennent de plus en plus graves. Nous lançons un appel au gouvernement pour adopter des solutions rapidement.» Elle conseille, par exemple, que davantage de programmes de loisirs soient organisés pour les jeunes ou encore que le gouvernement intervienne directement sur ce marché.

Freedom of Information Act

Pour sa part, Alan Ganoo est revenu sur la Freedom of Information Act, indiquant que par la réponse de Pravind Jugnauth au Parlement, le MP a constaté que le Premier ministre n’honorera pas son engagement d’introduire cette loi. «Li pe zis rod pretex ek excuse», affirme-t-il.

Le chef de file du MP a aussi commenté l’affaire Alvaro Sobrinho, affirmant que si les dires de Ken Poonoosamy, impliquant un des membres du gouvernement dans ce scandale, sont vrais, l’ICAC a le devoir de prendre cette affaire très au sérieux et de tout mettre au clair. «Nobody is above the law.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires