Bérenger en mode coup de balai sur le cabinet

Avec le soutien de
Paul Bérenger a affirmé, ce samedi 14 avril, que le leader adjoint du MMM a manipulé certains militants pour saboter la réunion du n°4 .. ©​​​​​​​ Rishi Etwaroo

Paul Bérenger a affirmé, ce samedi 14 avril, que le leader adjoint du MMM a manipulé certains militants pour saboter la réunion du n°4 .. © Rishi Etwaroo

«Ivan Collendavelloo est une catastrophe. Au plus vite il partira, au mieux ce sera pour le pays.» Quant à Sudhir Sesungkur, il est «un magouilleur de la pire espèce» et lui aussi doit s’en aller. Paul Bérenger veut mettre dehors deux ministres d’un coup !

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) a d’abord attaqué le ministre des Services publics et de l’énergie, dès le début de sa conférence de presse traditionnelle du samedi, ce 14 avril. Il estime que la création de trois compagnies filiales du Central Electricity Board (CEB) est une privatisation déguisée.

Ces trois sociétés, créées en 2017, sont :  CEB Green Energy Co Ltd, CEB Fiber Net Co Ltd et CEB Facilities Co Ltd. Elles faisaient déjà polémique à l’époque, car elles ne sont pas obligées de passer par le Central Tender Board, a rappelé Paul Bérenger, un an plus tard. «Le chairman du CEB l’a confirmé. Ce faisant, il a contredit Ivan Collendavelloo

Les militants réclament une enquête approfondie sur CEB Fiber Net Co Ltd. Cette société a d’ailleurs fait l’objet d’une interpellation du député de la majorité, Bashir Jahangeer, au Parlement.

La Central Water Authority n’a non plus pas trouvé grâce à ses yeux. «Il est clair qu’il y a un lien avec une firme internationale.» Il faut geler la privatisation et l’augmentation des tarifs d’eau, d’après Bérenger. Des millions de roupies sont perdues.

Quantum Global

Autre préoccupation du leader mauve : la Financial Services Commission (FSC) et le ministre des Services financiers, Sudhir Sesungkur.

«Reza Uteem a eu raison de soulever l’affaire Shah au Parlement mardi dernier.» Il fait référence à Jignesh Shah, dont les sociétés à Maurice ont dû rendre leur licence, le 24 janvier.

«Il y a eu un aveu de taille du ministre (Sudhir Sesungkur). Maintenant, il affirme qu'il faut une enquête approfondie sur la FSC. Le nouveau Chief Executive et le Chairman sont faibles. Leur principale qualification est qu’il sont ‘zanfan lakwizin’.»

Paul Bérenger s’inquiète du fait que des milliards d’argent angolais soient passés par notre offshore via Quantum Global. «Lundi 9 avril, le ministère des Finances angolais a dit que le fils du président angolais est impliqué dans cette affaire. Deux jours avant, la Cour suprême a gelé le compte de Quantum Global à Maurice. La MBC a fait savoir qu’un envoyé spécial du gouvernement angolais a fait le déplacement ici. La FSC et le ministre ne servent à rien devant Quantum Global.»

Il appelle donc à renforcer la FSC et remplacer le ministre.

Jeeha remplacé si…

Y sont aussi passés comme sujets les syndicalistes suspendus aux Casinos et le harcèlement à l’encontre de l’athlète Jessika Rosun.

Et, bien-sûr, Pradeep Jeeha et sa lettre de congé politique qui a fuité dans la presse. «Au régional, il y a un ouf de soulagement. Lundi nous avons le bureau politique, samedi le comité central et le régional sera relancé à fond.» Au moment des questions, Bérenger a affirmé que le leader adjoint du MMM a «manipulé certains militants pour saboter la réunion du n°4 (NdlR, Port-Louis Nord – Montagne-Longue)».

En résumé, ce que le leader mauve appelle «trahison» de Pradeep Jeeha c’est la fuite dans la presse et le «sabotage» du régional. Et «s’il continue comme ça, il sera remplacé». Mais pas de sanction pour le moment.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires