Infrastructures routières: la Ring Road Phase 2 coûtera Rs 5 milliards

Avec le soutien de
Croquis de la Ring Road Phase 2 montrant les deux tunnels qui passeront sous la Montagne-des-Signaux et la colline Monneron respectivement.

Croquis de la Ring Road Phase 2 montrant les deux tunnels qui passeront sous la Montagne-des-Signaux et la colline Monneron respectivement.

Elle sera incluse dans le prochain Budget. La Ring Road Phase 2 verra bientôt le jour sous le Road Decongestion Programme (RDP). Selon un préposé au ministère des Infrastructures publiques, la Ring Road Phase 2 coûtera environ Rs 5 milliards. Ce qui signifie que le RDP pèsera Rs 10 milliards en comptant les tunnels de la Ring Road 2.

En quoi consiste ce projet ? Une source à la RDA explique que deux petits tunnels seront construits. L’un de 1,1 kilomètre (km) passera sous la Montagne-des-Signaux et l’autre de 775 mètres (m) sous la colline Monneron. Le but est de désenclaver Port-Louis.

La route, elle, qui fait 4,75 km, traversera les deux tunnels et passera par Tranquebar pour déboucher à Vallée-Pitot. Le projet initial mentionnait un tunnel à double voies. Mais il a été revu par mesure de sécurité à cause des risques d’inondations, d’incendies ou d’accidents de la route. Ce changement serait intervenu après la visite du ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, en Corée du Sud, en 2015.

Un «projet emblématique». C’est en ces termes que Nando Bodha a qualifié le tunnel de 1,1 km, lors d’un atelier de travail hier, organisé par la RDA et le Construction Industry Development Board.

Ce tunnel sera connecté à la route A1M1, dont les travaux ont été lancés mercredi. D’ailleurs, ce projet, qui aura le plus long et le plus haut pont de Maurice, soit 350 m de longueur et 90 m d hauteur, reliera Coromandel et Sorèze.

Pendant ce temps, la Korean Expressway Corporation (KEC) entreprend gratuitement des études de faisabilité sur le site, car elle est déjà consultante à la RDA, affirme une source proche de l’organisme. Autre raison : la KEC avait soumis un «mission report», en 2016, dans lequel les Coréens avaient inclus les quatre projets de RDP, à savoir les autoponts de Pont-Fer–Dowlut, A1M1, la Ring Road Phase 2 et 3.

«Travailler avec l’Afrique»

Selon le ministre Nando Bodha, grâce aux tunnels, le pays sera sur la carte des grands projets routiers. «Maurice peut être un laboratoire pour les infrastructures routières», en étant une plate-forme appropriée où les experts locaux et étrangers pourront travailler ensemble. «On veut exporter notre connaissance et notre savoir-faire et travailler avec l’Afrique.» De citer les projets sous le RDP qui ont nécessité entre autres l’expertise coréenne et française.

Un grand atelier de travail international sera organisé avec les parties prenantes du secteur des infrastructures en Afrique, notamment la zone australe. D’ajouter que «dans un monde moderne, la connectivité est le facteur principal pour faciliter le développement».

La phase 3 du projet consiste en une route à quatre voies (dual carriageway), longue de 3 km. Elle comprendra une «separated junction» au rond-point de Mer-Rouge.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires