Fonction publique: le PRB appelé à revoir la structure salariale

Avec le soutien de
Les syndicalistes Radhakrishna Sadien, Rashid Imrith et Narendranath Gopee.

Les syndicalistes Radhakrishna Sadien, Rashid Imrith et Narendranath Gopee.

Éviter toute frustration générée par la hausse du salaire minimum à Rs 9 000. C’est dans cette optique que le Pay Research Bureau (PRB), appelé à revoir toute sa structure salariale, compte préparer son prochain rapport. Celui-ci, qui sera appliqué à partir de janvier 2021, devrait être publié en octobre 2020, a déclaré le directeur du PRB, Appanah Nagamah. C’était lors d’une première rencontre avec les dirigeants des fédérations syndicales, lundi.

Le salaire minimal au sein de la fonction publique est actuellement fixé à Rs 7 800. En le rehaussant à Rs 9 000, le PRB sera ainsi appelé à revoir sa relativité salariale (NdlR, qui fait référence à des démarches d’évaluation des emplois en vue d’ajuster équitablement les salaires). Le directeur du PRB a soutenu que la question de relativité salariale dans les secteurs public et privé, fera l’objet d’une étude avant la publication du prochain rapport.

Sollicité, Radhakrishna Sadien, président de la State Employees Federation, souligne qu’il a recommandé au PRB de revoir sa structure salariale au sein de la fonction publique suivant la hausse du salaire minimum à Rs 9 000. Il devait aussi déclarer que le PRB a accepté de faire un rapport sur ce point précis. Celui-ci sera adressé au gouvernement avant la publication du prochain rapport du PRB.

«Le directeur du PRB a fait savoir qu’il va jouer la carte de la transparence. Nous souhaitons que cela soit ainsi», indique le président de la State Employees Federation. Naraindranath Gopee, président de la Federation of Civil Service and Other Unions, demande également au PRB de faire diligence pour corriger la relativité salariale entre le secteur public et le secteur privé.

Il est fort probable qu’un rapport dans ce sens soit présenté au cabinet demain, dit Naraindranath Gopee. Selon lui, le PRB devrait se concentrer sur le salaire des fonctionnaires au bas de l’échelle pour préparer ce rapport.

Autres thèmes abordés

Simplicité

Quelles sont les autres questions abordées à cette réunion qui, selon Radhakrishna Sadien, s’est déroulée dans une atmosphère cordiale ? Ce syndicaliste signale qu’Appanah Nagamah a expliqué qu’il y aura des réunions sur les descriptions et sites de travail afin de préparer le rapport. Radhakrishna Sadien en a profité pour demander au PRB de publier un rapport assez simple, afin d’éviter toute mauvaise interprétation des recommandations. De même, Naraindranath Gopee a suggéré que le PRB simplifie ses recommandations afin d’éviter que les syndicats aient recours à l’arbitrage du ministère de la Fonction publique.

Pas de remplacement

Radhakrishna Sadien dit se réjouir du fait que le PRB ne sera pas remplacé par une Central Pay Organisation. Rashid Imrith, président de la Fédération des syndicats du secteur public, abonde dans le même sens. «Grâce aux pressions exercées par les syndicats, le gouvernement en a finalement abandonné l’idée», fait ressortir Rashid Imrith. À Radhakrishna Sadien de renchérir : «Le PRB doit être la seule organisation habilitée à créer des postes au sein de la fonction publique

Comités

Radhakrishna Sadien a aussi demandé au PRB de recommander l’abandon des high-powered committees au sein de la Fonction publique. Par contre, il voudrait faire revivre le Pay Advisory Committee, chargé d’étudier les grilles salariales à l’intérieur du PRB. Naraindranath Gopee, lui, plaide pour la mise sur pied d’un comité tripartite pour discuter des conditions de travail et la révision salariale des fonctionnaires. Il est d’avis que le PRB doit ouvrir la voie au concept de négociation collective au sein de la fonction publique. Il relève que le Bureau international du travail a attiré l’attention du gouvernement sur cette question dans son rapport annuel en date de février 2018.

Option form

Naraindranath Gopee a fait savoir les difficultés auxquelles font face les fonctionnaires lorsqu’ils procèdent à la signature de l’Option Form. En signant ce formulaire pour accepter le rapport, les fonctionnaires n’ont aucune possibilité de contester en cour la mise en application du rapport. Sur ce point, le président de la Federation of Civil Service and Other Unions dit relever une contradiction car il est prévu qu’un rapport vienne par la suite corriger les anomalies découlant du rapport du PRB.

Date de publication

En ce qui concerne la date de publication du prochain rapport du PRB, Rashid Imrith montre son désaccord. Il souhaite que le rapport soit publié en octobre 2019, et appliqué en janvier 2021. Le but est de permettre aux syndicalistes d’avoir le temps de le décortiquer et faire des suggestions au comité chargé de corriger les anomalies du PRB.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires