Chagos: «Nous voulons partager avec les Mauriciens notre culture», dit Bancoult

Avec le soutien de
Olivier Bancoult, leader du Groupe Réfugiés Chagos, était face à la presse ce mercredi 11 avril.

Olivier Bancoult, Groupe Réfugiés Chagos, exposition, Laura Jeffrey, Chagos Refugees Group Centre, Sega tambour

Faire découvrir et partager au plus grand nombre les traditions culturelles chagossiennes. C’est l’objectif d’une exposition qui se tiendra du 14 au 21 avril, au Chagos Refugees Group Centre, à Pointe-aux-Sables. «La plupart des Mauriciens connaissent nos revendications, nous voulons  montrer que notre culture, que nous tentons de préserver, est aussi importante», explique Olivier Bancoult, du Groupe Réfugiés Chagos (GRC), face à la presse, ce mercredi 11 avril.

Cette exposition est le résultat de quatre ateliers tenus en juillet et août de l’année dernière. C’était dans le cadre du projet «Chagos: Cultural Heritage Across Generations», initié par l’antropologue Laura Jeffrey, de l’université d’Edimbourg en Écosse. Il s’agit de transmettre les traditions chagossiennes à la nouvelle génération.

Les ateliers s’étaient tenus autour de quatre axes, à savoir le Sega tambour, l’artisanat, la cuisine et l’identification de même que l’utilisation de plantes médicinales. Cette exposition sera également visible au Crawley Museum, du 5 au 27 mai. Les photos et films réalisés durant les ateliers, l’année dernière, sont visibles sur la toile à l’adresse chagos.online.

Patrimoine immatériel de l’UNESCO

Samedi 14 avril, lorsque s’ouvrira l’exposition, le public pourra apprécier, dès 15 heures, le Sega tambour, des dégustations des plats traditionnels chagossiens, des démonstrations de l’utilisation de tisanes. Ceux qui feront le déplacement pourront, en outre, admirer les instruments de musique ainsi que les effets des Chagosiens datant de l’époque de leur venue à Maurice.

Durant le point de presse, Olivier Bancoult et Laura Jeffrey ont également annoncé la sortie prochaine d’un album du groupe Tambours Chagos, enregistré par le spécialiste des musiques de l’océan Indien, Philippe de Magnée. Le lancement de cet opus de 10 titres rendant hommage aux chanteurs chagossiens, devrait coïncider avec la tenue de l’Assemblée générale de l’UNESCO et du 35e anniversaire du GRC. Un dossier en vue d’inscrire le Sega tambour des Chagos au patrimoine immatériel de l’UNESCO a, en effet, été déposé récemment par le gouvernement mauricien. Olivier Bancoult assure que le dossier est solide.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires