Relance de la construction: «Nous devrons importer de la main-d’oeuvre», déclare Pravind Jugnauth

Avec le soutien de
Le Premier ministre participait, ce mercredi 11 avril, au lancement des travaux de construction de l’A1-M1 Link Road, à Coromandel.

Le Premier ministre participait, ce mercredi 11 avril, au lancement des travaux de construction de l’A1-M1 Link Road, à Coromandel.

Objectif ambitieux. «Nous terminerons l’année avec une croissance de 9,5% dans le secteur de la construction.» Pour ce faire, «nous n’aurons d’autre choix que d’importer de la main-d’oeuvre étrangère», concède le Premier ministre. Pravind Jugnauth participait, ce mercredi 11 avril, au lancement des travaux de construction de l’A1-M1 Link Road, à Coromandel.

Ce projet, explique le chef du gouvernement, est une nouvelle  étape dans le vaste programme de modernisation du réseau routier et de décongestion. «Nous voulons que le trafic soit le plus fluide possible.» Surtout que «Rs 6 milliards sont gaspillées par an dans les embouteillages», fait ressortir Pravind Jugnauth.

Sans parler, ajoute-t-il, du nombre d’accidents mortels. Le dernier en date s’est d’ailleurs produit, hier, mardi 10 avril, à Phoenix. Le Premier ministre lance un appel aux usagers de la route. «Soyez prudents, respectez le code de la route. Komié mor pou éna pou ki dimounn pran konsians?»

Pravind Jugnauth fait remarquer que le nombre de véhicules sur nos routes augmente d’année en année. «C’est bon signe. Cela montre que les gens ont plus de moyens. Rissess pé grandi dan péi.» N’empêche que les développements infrastructurels ne se font pas au même rythme, reconnaît-il. «Cela prend du temps et coûte beaucoup d’argent. Nou inn vinn avek solision a long terme.»

Et de donner la garantie que ces projets respecteront les normes internationales. «Nous veillerons à ce que toutes les spécifications ainsi que les critères répondent aux normes internationales.» Il ne faut surtout pas que l’épisode de l’autoroute Terre-Rouge–Verdun, voire de la Ring Road, se répète, insiste Pravind Jugnauth.

Le Premier ministre n’est pas peu fier de constater que «Maurice devient un chantier». Citant, entre autres, le Metro Express. «Cela fait plus de 23 ans que je fais de la politique. Je me suis mis au service du pays.» Son objectif, dit-il, est que le pays progresse et que le «gato nasional» s’élargisse.

«Nous allons vers une croissance de 3,9 %. Le chômage est en baisse. Les fonds directs étrangers augmentent. Nous avons des réserves de l’ordre de Rs 204 milliards.» Tout ceci fait dire à Pravind Jugnauth que «nou éna bann objectifs ki bien kler kot pou amenn sa pei-la. Nou pou kontign nou larout ankor pli bien. Péna okenn dout».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires