Affaire Choomka: l’ICAC démarre son enquête

Avec le soutien de
Youshreen Choomka s’est retirée de l’Independent Broadcasting Authority, le 9 mai 2017.

Youshreen Choomka s’est retirée de l’Independent Broadcasting Authority, le 9 mai 2017.

Un réceptionniste et un chauffeur figurent parmi les quatre employés de l’Independent Broadcasting Authority (IBA) à avoir été convoqués par l’Independent Commission against Corruption (ICAC) hier, mardi 10 avril. Les enquêteurs veulent déterminer comment l’ancienne directrice de l’IBA, Youshreen Choomka, aurait utilisé sa position pour agir comme intermédiaire auprès d’investisseurs étrangers, en l’occurrence le Coréen Soo Song Lee et le Ghanéen Jerry Brassfield. 

C’est au Parlement, mardi 27 mars, que le Premier ministre a annoncé que le rapport du Fact-Finding Committee sur l’affaire Choomka a été remis à la commission anticorruption. Les enquêteurs doivent reconstituer le dossier, qui comprend des éléments du Fact-Finding Committee présidé par Prameeta Devi Rasheela Goordyal-Chittoo. Outre les interrogatoires, ils devront recueillir des documents incriminants. 

Youshreen Choomka a démissionné de son poste de directrice de l’IBA le 9 mai 2017, à la suite d’une enquête de l’express. Celle-ci mettait en lumière son rôle de courtière auprès de Jerry Brassfield, un homme d’affaires du Ghana. Ce dernier, qui dirige une compagnie engagée dans l’achat et la vente de carburants et d’autres projets énergétiques, lorgne une demi-douzaine de projets dans le pays, dont celui d’une ferme éolienne. C’est d’ailleurs ce projet qui a fait éclater le scandale. 

C’est par mail et via WhatsApp que Youshreen Choomka a guidé Jerry Brassfield, lui a donné des instructions et aussi le montant de ses frais pour faire avancer les projets. En retour, de l’argent était versé sur son compte bancaire. Le ressortissant ghanéen voulait la technologie proposée par le Dr Soo Song Lee (directeur de Koland Natural Resources Development Co. Ltd) pour le parc éolien. Les choses se sont ensuite gâtées. Jerry Brassfield et son équipe ont soupçonné que Youshreen Choomka les a doublés et a proposé ses services directement au Dr Lee Soo Song.

Publicité
Publicité

De brillante jeune avocate à la première femme présidente du board de l’Independent Broadcasting Authority, Youshreen Choomka avait un avenir prometteur devant elle. Mais la chute a été dure avec une commission d’enquête instituée sur elle. Voici une compilation de textes sur toute cette polémique qui s'était ensuivie.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires