Décès d’Alexander Crouche: «Dir pé fer lanket zis pou montré lizié popilasion», lance sa mère

Avec le soutien de
Sana Crouche dit avoir été entendue par le Fact-Finding Committee début mars. 

Sana Crouche dit avoir été entendue par le Fact-Finding Committee début mars. 

Plus d’un mois déjà qu’un Fact-Finding Committee a été institué pour faire la lumière sur le décès du petit Alexander Crouche, 6 jours, suivant une injection d’antibiotique à l’hôpital Victoria, à Candos, le 26 février. Sana Crouche dit, toutefois, avoir peu d’espoir que l’enquête aboutisse. «Sa li koumsa mem sa. Dir pé fer lanket zis pou montré lizié popilasion. Mé zamé pou gagn répons sa…»

Le Fact-Finding Committee a débuté ses travaux le mercredi 28 février. Sana Crouche dit avoir été entendue par les assesseurs début mars. «On nous avait dit de raconter ce qui s’est passé.» Depuis, silence radio. «La dernière fois que j’ai appelé, ils m’ont dit qu’ils sont toujours en train d’interroger des gens», déplore-t-elle.

Or, rappelle la mère de famille, «minister lasanté mem ti dir nou ki dan twra sémenn pou bizin fini fer tou lanket». Et sa dernière expérience à l’hôpital Victoria la fait douter. «Jeudi dernier, j’avais rendez-vous à l’hôpital. Zot fer boul ar mwa dépi 9h30 à 11h. Ils n’ont pas retrouvé mon dossier», affirme la jeune femme.

«Minister lasanté mem ti dir nou ki dan twra sémenn pou bizin fini fer tou lanket.»

Le couple Lallbahadoor, qui a eu plus de chance que les Crouche, est également dans l’attente de réponses. La petite Shrishtee avait été admise à l’unité des soins intensifs peu après une injection d’antibiotique, le même jour qu’Alexander Crouche. Après plusieurs jours d’hospitalisation, elle avait pu regagner son domicile le 14 mars. 

Tout comme Sana Crouche, Simi et Suraj Lallbahadoor n’ont aucune idée du déroulement de l’enquête. Même si leur fille est désormais hors de danger, ils insistent sur la nécessité de faire la lumière sur cette affaire. «Nous avons subi un traumatisme et nous voulons connaître la vérité. Afin qu’il n’y ait pas d’autres cas de ce genre», soutient Suraj Lallbahadoor.

Le Fact-Finding Committee est présidé par Carol Green-Jokhoo, Assistant Parliamentary Counsel au State Law Office. Elle est assistée de Sharma Ramphul, Deputy Director of Pharmaceutical Services au ministère de la Santé et du Dr Soobadar, pédiatre consultante au Wellkin Hospital. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires