Manifestation: qui se cachait derrière Donald Duck?

Avec le soutien de
Jaykrishna Ramsewok avait enfilé le costume de Donald Duck, lundi 9 avril, devant l’Hôtel du gouvernement.

Jaykrishna Ramsewok avait enfilé le costume de Donald Duck, lundi 9 avril, devant l’Hôtel du gouvernement.

Scène des plus atypiques devant l’Hôtel du gouvernement. Donald Duck manifestait contre la privatisation de l’eau aux côtés des éternels protestataires, Maharajah Madhewoo et Eddy Sadien. De quoi attirer l’attention.

Qui se cachait sous le costume d’un des canards les plus appréciés de la planète ? Nous l’avons contacté après la manifestation du lundi 9 avril. Il était au bureau du Regrupman Travayer Sosyal. Il portait toujours son costume, il avait seulement enlevé sa tête de canard…

Travailleur social dans l’âme

«C’est la première fois que je fais le canard, oui… Mais c’est loin d’être mon premier combat», déclare d’emblée Jaykrishna Ramsewok. Cet habitant de Pamplemousses dit être un travailleur social dans l’âme.

Son engagement auprès des autres a commencé à l’âge de 11 ans. Aujourd’hui âgé de 65 ans, il confie qu’il ne s’est jamais vu faire autre chose, même si, durant sa vie professionnelle, il a enchaîné les boulots.

Derrière la mascotte de Donald Duck se cache Jaykrishna Ramsewok. Sur la pancarte, on peut lire (traduit en créole): Dilo sé enn kado Bondié, pa bon zwé ar li.

Il a été enseignant, Court Officer, mais aussi assistant directeur dans une compagnie internationale, dit-il. À présent, en dehors de faire occasionnellement le canard dans les rues de Port-Louis, il est retraité mais aussi un homme religieux très connu dans la région de Pamplemousses.

«Mo ti touzour kontan ed dimounn. Si ou bizin enn led mo kapav ed ou», soutient-il. Précisons ici que nous avions au préalable discuté avec le Dr Maharajah Madhewoo qui nous a ensuite fait parler à Jaykrishna Ramsewok et que ce dernier s’était empressé de nous raconter son aventure dans la peau de Donald Duck… les présentations ont été reléguées au second plan.

Passage en Inde

En discutant avec le sexagénaire, l’on apprend qu’il est issu d’une famille de grands planteurs du Nord. C’est d’ailleurs lui qui nous le dira. Durant son parcours en tant que travailleur social, il retient surtout son passage en Inde. «J’ai le social dans la peau, peu importe l’endroit où je me trouve, si je peux aider une personne je le fais. Et c’est ce que je faisais lorsque je me trouvais en Inde», poursuit-il.

Il faut savoir que l’histoire n’a pas commencé dans les rues de la capitale mais bien avant. Le Dr Maharajah Madhewoo avait demandé à un des membres de l’association de bien vouloir enfiler le costume de Donald Duck pour venir à la manifestation, histoire d’attirer l’attention. Ce jour-là, apprenons-nous, des consignes bien précises avaient été données. Sauf que lundi, devant l’Hôtel du gouvernement, les choses ne se sont pas passées comme prévu.

Donald Duck, canard rebelle ?

«Donald Duck m’a un peu dérangé.» C’est en ces termes que le Dr Maharajah Madhewoo s’est exprimé lorsque nous l’avons contacté pour en connaître davantage sur sa mascotte. C’est alors qu’il nous explique que celui qui s’était déguisé le jour de la manifestation n’était pas le travailleur social qui avait été préparé à accomplir cette tâche. Celui qui était mandaté pour accomplir cette mission s’était fait remplacer par Jaykrishna Ramsewok, sans prévenir…

«En fait, Donald Duck devait répliquer après moi. Cela faisait partie du show. Je devais demander au canard comment il ferait s’il n’y avait plus d’eau et il devait répondre ‘koukoukou’. Mais il n’a rien fait. Il n’a pas joué le jeu…», déplore le travailleur social Maharajah Madhewoo.

Poussin

Pour la petite histoire, le but initial du Dr Maharajah Madhewoo était que la mascotte se déguise le haut du corps en Donald Duck et le bas en poussin… Pourquoi ? «Tout simplement pour dire que la nature du canard c’est d’être dans l’eau et que si l’eau est privatisée, on n’a qu’à dire que c’est un poussin…», réplique le travailleur social.

Si on oublie toute la partie concernant cette communication qui est mal passée, l’initiative a tout de même retenu l’attention. Pari gagné pour ces manifestants…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires