Attouchements sexuels allégués: «Il m’a dit qu’il a fait une blague à Jessika…»

Avec le soutien de
L’ancien chef de mission à sa descente d’avion à Plaisance, samedi. © Dev Ramkhelawon

L’ancien chef de mission à sa descente d’avion à Plaisance, samedi. © Dev Ramkhelawon

Depuis plus d’une semaine, il ne cesse de crever l’écran. Kaysee Teeroovengadum, connu dans le giron sportif, aurait eu des paroles et des gestes déplacés à l’égard de la lanceuse de javelot Jessika Rosun lors des Jeux du Commonwealth à Gold Coast, en Australie. De retour à Maurice, depuis samedi, l’ancien chef de mission devra se présenter devant la Southport Magistrates Court, le 17 avril. Mais, qui est donc Kaysee Teeroovengadum ?

«Il aime plaisanter, il est taquin de nature. Il est même le boute-en-train de la famille», témoigne Bharun Teeroovengadum qui, avec ses frères Naz et Kaysee Teeroovengadum, a connu des joies et des peines dans le milieu du volley.

Pour lui, les gestes et les paroles de son frère ont été sortis de leurs propos. «Il m’a dit qu’il a fait une blague à Jessika (NdlR, Rosun) et il ne pensait pas que cela allait prendre une telle tournure. Que la vérité éclate !»

Se remémorant les débuts de son frère, notre interlocuteur raconte que cela fait une quinzaine d’années que Kaysee Teeroovengadum évolue au sein du volley-ball. «Il a fait ses débuts comme dirigeant à l’Association sportive de Belle-Etoile.»

Son frère ajoute qu’il a gravi les échelons dans ce secteur assez facilement. Il obtient le poste de président de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB) et y reste pendant pas moins de huit années consécutives.

«Cela aura le mérite de lui créer des ennemis. Je pense qu’il y a des gens qui sont jaloux de sa réussite», avance Bharun Teeroovengadum. Pour lui, son frère, qui est actuellement le secrétaire de l’AMVB, «est mal conseillé par ceux qui sont à ses côtés à la fédération».

Manipulateur

En revanche, Roland David, ancien secrétaire administratif de l’AMVB, donne une tout autre description du personnage. «C’est un manipulateur ! Je regrette de l’avoir rencontré. Et c’est de loin une personne que je recommanderai.» Il soutient que Kaysee Teeroovengadum s’est tout simplement servi de lui. «Et je ne suis pas le seul.»

Roland David raconte qu’il lui a fait confiance. «Il est arrivé dans le volley vers les années 2000 et personne ne pensait qu’il était à ce point une personne aussi ambitieuse. Il ne dessert que ses propres intérêts.»

Notre interlocuteur ajoute qu’il l’a aidé dans ses démarches pour devenir président. «Après l’élection, alors que notre équipe a été battue, il a été le seul à être élu. Quelque temps après, il est arrivé à faire déstabiliser toute l’équipe dirigeante et est devenu président !» Mais là où le bât blesse est «qu’une fois en poste, il a retourné sa veste», allègue Roland David. «C’est un faux personnage. Il se croit tout permis.»

Hormis Roland David, Kaysee Teeroovengadum s’est mis plusieurs personnes à dos, dont Mario Lepois et Guito Lepoigneur. Ce dernier, au bout de cinq ans de guerre par déclarations interposées et de procès, a finalement vu sa suspension à vie du monde du volley rayée.

Si Kaysee Teeroovengadum est suspendu de son poste de secrétaire général au sein du Comité olympique mauricien, il reste président de la zone 7 – qui regroupe les différentes îles de l’océan Indien. Il a même réussi à interdire aux équipes réunionnaises de participer à la compétition annuelle de la zone.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires