France: le mari ne souriait pas sur 88 photos, la justice annule son mariage

Avec le soutien de
Le couple s’était marié en 2005.

Le couple s’était marié en 2005.

La justice a fini par donner raison à Malika, 48 ans, qui accusait son époux de l’avoir utilisée pour avoir des papiers français. C’est en examinant les photos du couple, que les juges ont conclu que c’était un mariage gris.

En 2005, Malika, comptable et résidant à Marseille, épouse un homme qu’elle avait rencontré sur son lieu de travail. L’homme travaillait dans le même bâtiment que Malika. Mais bien vite, après l’officialisation de leur union le 10 décembre 2005, celle-ci constate un changement dans le comportement de son époux. Elle confie que son mari devenait de plus de en plus distant jour après jour, se montrant même agressif et provocateur. Elle réalise alors qu’elle était tombée dans le piège de l’homme avec qui elle souhaitait construire sa vie.

La situation devient encore plus insupportable, lorsqu’elle apprend que son époux demande le divorce. À bout de force, et exaspérée par la situation, Malika décide alors d’aller en justice et demande l’annulation de son mariage et sollicite l’aide de l’avocate Me Isabelle Terrin qui  pour sa part, estimait que Malika était victime d’un mariage gris.

La cour d’appel d’Aix-en-Provence, a jugé bon d’annuler le mariage du couple. Les juges estiment que Malika est effectivement victime «d’une escroquerie aux sentiments».  Les juges relatent qu’en observant 88 des photos du couple, fourni par l’époux lui-même, ils ont constaté que l’homme ne souriait sur aucun des photos et sur les photos où le couple était seul, le mari ne regardait même pas sa femme.

[Source : La Provence, Var-matin]
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires