Bain-de-Rosnay: «Zamé nou pou donn promoteur sa laplaz-la!»

Avec le soutien de
Un pique-nique citoyen a été organisé à la plage de Bain-de-Rosnay, ce dimanche 8 avril.

Un pique-nique citoyen a été organisé à la plage de Bain-de-Rosnay, ce dimanche 8 avril.

Le message aux promoteurs du projet immobilier à Bain-des-Dames est clair et net. «Dimounn inn dibouté. Bliyé sa laplaz-la, nou pa pou donn ou. Aret révé! Zamé nou pou donn promoteur sa laplaz-la!» C’était ce dimanche 8 avril, lors du pique-nique citoyen organisé à l’initiative du Kolektif Sov Bain de Rosnay.

Jean-Yves Chavrimootoo, de Rezistans ek Alternativ, explique qu’un projet immobilier, conçu sous le Property Development Scheme, est prévu à Bain-de-Rosnay, à l’intention d’étrangers. D’indiquer que dans le cadre de ce développement, les promoteurs comptent détruire la jetée qu’utilisent les habitués de la plage, les plaisanciers et les pêcheurs. 

Il a été proposé à ces derniers, dont certains travaillent là «depuis plus de cinquante ans», d’aller à quelque 800 mètres, au lieu dit Basin Labou. Entre-temps, les promoteurs construiront une autre jetée «que seuls les clients utiliseront».

Ce n’est pas tout. Au dire de Jean-Yves Chavrimootoo, les promoteurs prévoient également la construction d’un «pont flottant, de la jetée à l’île d’Ambre». Ce qui, martèle-t-il, équivaut à «couper la mer en deux». 

«L’écosystème y est unique à Maurice»

Or, fait-il ressortir, ce lagon est une réserve naturelle. «L’écosystème y est exceptionnel et unique à Maurice.» Sans compter que c’est un endroit «où les pêcheurs et les plaisanciers gagnent leur vie». Et le risque est réel, selon Jean-Yves Chavrimootoo, qu’avec la présence des speedboats des clients, qui seront bien plus puissants que les bateaux des pêcheurs, «les coraux et l’écosystème marin soient détruits».

Il dénonce, dans la foulée, le fait que les promoteurs ont abattu des arbres endémiques. «Ils voulaient une vue dégagée de la mer et n’ont pas hésité à couper les arbres.» Pourtant, ils n’en avaient eu l’autorisation. Ce qui a été confirmé tant par le département des Bois et forêts que par le ministère de tutelle. 

Mais le Kolektif Sov Bain de Rosnay, Aret Kokin Nu Laplaz, les habitants de l’endroit, ainsi que les amoureux de la nature ont un message à faire passer aux promoteurs. «Tout bann promoteurs dan Moris ki pou vinn koup bann pié, ou’nn koup nou pié, zordi nou pou ré al plant bann pié. Kot zot inn koup enn pié, nou pou plant dé pié!»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires