Statistiques: 24 000 à 508 000 véhicules sur nos routes en 50 ans

Avec le soutien de
Les mobylettes et motocyclettes ont augmenté de 9 000 à 200 000.

Les mobylettes et motocyclettes ont augmenté de 9 000 à 200 000.

Saviez-vous que les maladies respiratoires étaient la première cause de décès en 1968 ? Ou encore que des achats coûtant Rs 100 cette année-là équivalent aujourd’hui à Rs 3 700 ? C’est ce que vous pouvez découvrir dans le bulletin intitulé Maurice depuis l’indépendance, que vient de publier le bureau national des statistiques. Ce document dresse un tableau comparatif entre 1968 et aujourd’hui dans différents secteurs. Ainsi, on apprend que le nombre d’habitants était de 809 200, un demi-siècle de cela, en comparaison au 1,3 million d’aujourd’hui.

Les parents avaient une moyenne de 4,6 enfants, contre 1,4 actuellement. Quant au nombre de véhicules sur nos routes, il est passé de 24 000 à 508 000 en 50 ans. Parmi eux, les mobylettes et motocyclettes, qui ont augmenté de 9 000 à 200 000. En outre, 65 % des foyers étaient connectés au réseau électrique en 1968, contre 100 % maintenant. Pour ce qui est de l’eau du robinet, 88 % des ménages y avaient accès, contre 100 % actuellement. Question santé, le Top 3 des causes de décès en 1968 était les maladies respiratoires (13 % du nombre total des morts), la gastro-entérite (12 %) et la mortalité infantile (11 %). Aujourd’hui, aucune de ces maladies ne figure en haut du tableau. C’est le diabète (24 %) qui arrive en tête, suivi des maladies cardiaques (20 %) et du cancer (13 %).

Question logement, 8 % des foyers n’ont toujours pas de toit et de maison en dur. En 1968, 13 % des maisons avaient un toit en chaume ou en bois et 47 % en feuilles de tôle. Uniquement 23 % de la population d’alors avaient une maison entièrement en béton, en comparaison aux 92 % d’aujourd’hui. On apprend, par ailleurs, que 2 % de la population utilise encore le bois et le charbon pour préparer leur repas et ce, même si le chiffre a diminué de 61 % depuis 1968. Cette année-là, seul 1 % des foyers avait accès au gaz ménager. 31 % utilisaient le pétrole. Pour ce qui est du secteur de l’éducation, le taux d’alphabétisation chez les femmes est passé de 56 % à 87 % et de 73 % à 91 % chez les hommes. L’économie est toujours, depuis 1968, dominée par le secteur tertiaire avec le tourisme et l’informatique. Sauf qu’il est passé de 51 % du produit intérieur brut à 76 %. L’agriculture a régressé, passant de 24 % à 4 %.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires