Bel-Ombre: les habitants se sentent «délaissés par les autorités»

Avec le soutien de
De mauvaises herbes et autres arbustes ont envahi le parcours de santé qui a disparu.

De mauvaises herbes et autres arbustes ont envahi le parcours de santé qui a disparu.  

«Les infrastructures ne sont presque jamais entretenues !» C’est le cri de désespoir des habitants de Bel-Ombre, pourtant un village touristique ou sont implantés des hôtels. 

D’où viendrait le problème ? «De l’inaction des autorités concernées», nous dit Dany Sola, ancien vice-président du conseil de district de Savanne et membre des forces vives de Bel-Ombre. 

«Les infrastructures publiques doivent être impeccables car cela a un impact direct sur la qualité de la vie des gens de la région», dit-il avec force. Faute de quoi, quelques-uns des résidents seraient plus tentés par des fléaux comme la drogue. 

Premier fait marquant : un parcours de santé, à toucher du poste de police de Bel-Ombre, est envahi par la brousse. «Ce qui devait être un parcours de santé s’avère maintenant un repaire pour dealers de drogue, drogués et prostituées», fulmine-t-il. Ces activités se dérouleraient à la nuit tombée. 

Difficulté de circulation 

Le tracé du parcours de santé est quasiment invisible – l’on croirait que c’est un terrain en friche – et c’est la même chose à l’entrée du parcours. Des activités illicites se dérouleraient aussi au batelage de Bel-Ombre, au dire de notre interlocuteur. 

Les habitants dans certaines zones du village rencontrent aussi beaucoup de difficultés pour circuler lors de grosses pluies en raison des accumulations des eaux du fait de l’inefficacité, voire l’absence de drains. La National Development Unit (NDU) et la Road Development Authority (RDA) seraient restés muets face aux demandes des habitants. 

«C’est quelque chose qui persiste depuis longtemps. Prenons l’exemple de la cité Longtill, où presque toutes les maisons sont inondées quand il pleut abondamment», soutient part Dany Sola. 

Les infrastructures sportives de la localité connaissent aussi un même identique. Le terrain de football serait un exemple flagrant. La clôture du côté du Village Hall de Bel-Ombre n’a pas été remplacée et «sans clôture, il est inutile de jouer au foot».

Au conseil de district de Savanne, on se dit conscient de ces problèmes et que l’on tente d’y remédier.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires