Ravi Rutnah: «La contre-autopsie d’Eddysen Pachee confirme qu’il y a eu brutalité»

Avec le soutien de
Ravi Rutnah et les proches de la famille Pachee lors d’une conférence de presse, ce jeudi 5 avril.

Ravi Rutnah et les proches de la famille Pachee lors d’une conférence de presse, ce jeudi 5 avril.

«Le rapport du Dr Jean-Marie Bethezene complète celui du Dr Gungadin», a indiqué Ravi Rutnah, l’avocat de la famille Pache, ce jeudi 5 avril. C’était lors d’une conférence de presse après la contre-autopsie d’Eddysen Pachee. «Le médecin réunionnais a conclu que la cause probable du décès d’Eddysen Pachee serait un œdème cérébral comme son homologue mauricien. Il a aussi révélé que la victime a bel et bien subi des brutalités.»

Après avoir lancé une sévère mise en garde contre des médecins et policiers qui comploteraient pour cacher la vérité, l’avocat a demandé que les réfèrent l’affaire Pachee à l’Independent Police Commission dès qu’elle sera mise sur pied. 

Pour rappel, la Major Crime Investigation Team, qui suit le dossier Eddysen Pachee, a interrogé une quinzaine de policiers jusqu’à présent. Ces derniers étaient de service au poste de police de Rivière-du-Rempart le week-end où l’habitant de Goodlands âgé de 39 ans a été arrêté. 
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires