Vieux-Grand-Port: la famille de Roddy Alexandrine crie à la brutalité policière

Avec le soutien de
Roddy Alexandrine a été arrêté le mardi 3 avril.

Roddy Alexandrine a été arrêté le mardi 3 avril.

«Dimounn inn dir mwa zot tann mo frer pé kriyé dan station ler li pé gagn baté.» C’est ce qu’a déclaré Railey Alexandrine, un habitant de Vieux-Grand-Port. Photo à l’appui, ce dernier persiste et signe. Son frère a été victime de brutalité policière à la suite de son arrestation le mardi 3 avril. Il nous montre une photo de son frère, Roddy Alexandrine peu avant que la police ne le transporte à l’hôpital. Dessus, son cadet a le visage boursouflé, déformé. Remontée et inquiète, la famille envisage de porter plainte pour brutalité policière dans les jours qui suivent car Roddy qui devait se présenter en cour hier, mercredi 4 avril, n’a pu le faire, n’étant pas en état.

Le frère de Railey Alexandrine, Roddy, était recherché parce qu’il ne s’était pas présenté en cour. Et mardi, la police a débarqué à son domicile, à Vieux-Grand-Port, pour procéder à son arrestation. «Il était aux alentours de 13 heures lorsque je l’ai vu. Il allait bien. La police l’a embarqué. Par la suite, ce sont des gens qui passaient à proximité de la station de police de Mahebourg qui m’ont informé qu’ils ont entendu les cris de mon frère et d’aller voir ce qui se passait. C’est ce que j’ai fait vers 14 heures», confie Railey Alexandrine. Une fois sur place, il se rend compte que son frère est dans un sale état. Il a le visage amoché. «Ceux qui l’avaient arrêté et frappé étaient déjà partis. J’ai dû insister auprès des policiers en poste pour qu’il soit transporté à l’hôpital et reçoive des soins», poursuit-t-il. C’est la seule fois où il a pu parler à son frère qui a par la suite été transporté à l’hôpital de Rose-Belle où il a été admis.

Traitement inapproprié

Railey Alexandrine raconte qu’en plus des blessures visibles au visage de son frère, il a aussi reçu des coups sur d’autres parties du corps. «Les médecins ont aussi constaté qu’il a une fracture aux côtes. Il a d’ailleurs rempli le formulaire 58», précise-t-il. Railey Alexandrine se demande aussi si c’est le genre de traitement qui est infligé à une personne qui est arrêtée si elle fait de la résistance. «On dit qu’il a résisté lorsque la police a essayé de l’arrêter mais les officiers devaient-ils le frapper pour autant ?»

Contacté, le Police Press Office fait valoir que deux policiers ont aussi été blessés lors de cette opération. «Si une personne fait de la résistance, la police a le droit de faire usage d’un minimum force pour l’empêcher de se sauver. Il arrive aussi qu’elle doive utiliser plus de force pour qu’il n’y ait pas plus de dégâts, comme dans ce cas où il y a eu une bagarre et que des policiers ont été blessés», explique une source autorisée. D’ailleurs celle-ci ajoute que Roddy Alexandrine devrait comparaître en cour dès que son état de santé s’améliore sous une accusation provisoire d’assaulting police et causing effusion of blood.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires