Affaire Sobrinho: un des directeurs de Royal Park interrogé par l’ICAC

Avec le soutien de
Sydney Bathfield devrait notamment être interrogé sur l’achat de villas par l’homme d’affaires angolais Álvaro Sobrinho.

Sydney Bathfield devrait notamment être interrogé sur l’achat de villas par l’homme d’affaires angolais Álvaro Sobrinho.

Qui a dit que l’Independent Commission against Corruption (ICAC) est un bouledogue sans dents ? Moins de deux semaines après que le Premier ministre a référé à l’affaire Álvaro Sobrinho à la commission anticorruption, elle est passée à l’offensive ce mercredi 4 avril.

Un des responsables de Royal Park, en l’occurrence Sydney Bathfield, est actuellement interrogé par les enquêteurs. Il a été convoqué au siège de l’ICAC aujourd’hui. Interrogatoire qui porte sur l’achat de «high class villas» par l’homme d’affaires angolais. Coût de la transaction selon le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval : Rs 1,6 milliard.

Plus tôt, la commission anticorruption avait fait une descente au Château du Réduit. Objectif : prendre possession de documents relatifs à l’enquête en cours.

Les limiers de l’ICAC se sont, par ailleurs, rendus au siège du Board of Investment. Sur place, ils ont tenté d’obtenir tous les documents liés aux permis octroyés à Álvaro Sobrinho et à ses associés. 

Une descente a, en outre, été effectuée aux concessionnaires Leal, Axess et ABC Motors. Les enquêteurs ont «saisi des informations sur la circulation des berlines de Sobrinho ; qui a payé, sous quel mode, émanant de quelle source, qui a pris livraison et qui a conduit pour les servicing, s’il y a eu, etc.».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires