Affaire Rosun: «Nous voulions lui offrir un soutien psychologique», dit Jadoo-Jaunbocus

Avec le soutien de
La ministre de l’Égalité du genre, Roubina Jadoo-Jaunbocus, dit avoir envoyé des messages à Jessika Rosun.

La ministre de l’Égalité du genre, Roubina Jadoo-Jaunbocus, dit avoir envoyé des messages à Jessika Rosun.© Doreck Clair

Dès qu’elle a appris que Jessika Rosun a accusé Kaysee Teeroovengadum de harcèlement et d’attouchements sexuels, elle a tenté de prendre contact avec elle. C’est du moins ce que déclare la ministre de l’Égalité du genre, Roubina Jadoo-Jaunbocus.

«Nous voulions lui offrir un soutien psychologique», explique-t-elle. La ministre a été interrogée sur cette affaire à l’issue d’un atelier de travail consultatif intitulé «Statistics In Mauritius: A Gender Approach», à Quatre-Bornes, ce mercredi 4 avril. 

«Nous avons tenté d’entrer en contact avec les personnes concernées, dont Jessika Rosun, dès que nous avons appris la nouvelle lundi 2 avril. Nous lui avons envoyé des messages», indique la ministre Jadoo-Jaunbocus. D’ajouter que son ministère était prêt à lui offrir ses services. «Nous étions prêts à lui trouver un psychologue, que ce soit au village des Jeux, soit en Australie, voire en ligne.»

Roubina Jadoo-Jaunbocus a, dans la foulée, exprimé son soulagement que Jessika Rosun ait obtenu «le soutien d’un avocat», en l’occurrence Me Rouben Mooroongapillay. Au dire de la ministre, elle a demandé au ministère des Sports de tenir Kaysee Teeroovengadum éloigné de Jessika Rosun. «Pour le bien-être de Jessika, j’ai demandé qu’ils ne soient pas en contact.»

De son côté, l’ex-chef de mission de la délégation mauricienne maintient qu’il n’a rien à se reprocher.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires