PNQ: Alan Ganoo accuse la Speaker de «bullying»

Avec le soutien de
 Alan Ganoo était visiblement frustré de ne n’avoir pu compléter sa phrase lors de la PNQ au Parlement, ce mardi 3 avril.

Alan Ganoo était visiblement frustré de ne n’avoir pu compléter sa phrase lors de la PNQ au Parlement, ce mardi 3 avril.

Le député du Mouvement Patriotique n’a pas caché son agacement lorsque Maya Hanoomanjee l’a interrompu alors qu’il adressait une question au ministre mentor. Alan Ganoo intervenait lors de la tranche réservée à la Private Notice Question au Parlement, ce mardi 3 avril. Il voulait savoir pourquoi le gouvernement met du temps à mettre sur pied l’Independent Police Complaints Commission alors que le projet de loi avait été voté le 22 juillet 2016.

«It is not yet operational…», disait Alan Ganoo avant d’être interrompu par la Speaker qui a jugé qu’il avait déjà posé la question et qu’il n’avait pas lieu de poursuivre sa phrase. Or, cela n’a pas été au goût d’Alan Ganoo. «J’ai envie de compléter ma phrase», a-t-il insisté. En vain. «Non, on a compris la question. Laissez le ministre répondre», a répliqué Maya Hanoomanjee. «Juste deux mots. Vous me privez de mon droit.» Face à l’insistance d’Alan Ganoo, la Speaker a haussé le ton pour lui faire comprendre qu’elle ne reviendra pas sur sa décision. Visiblement frustré, Alan Ganoo a alors accusé la Speaker de faire du «bullying».

«J’aurai pu compléter ma phrase entre temps. This is bullying», a-t-il martelé avant de se rasseoir. Pour ajouter à sa frustration, sir Anerood Jugnauth n’a pas justifié le délai encouru pour mettre sur pied la commission. Le ministre mentor s’est contenté de dire que ce n’est pas un «exercice simple».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires