Angleterre - 32e journée: Tottenham fait le trou avec Chelsea

Avec le soutien de
es hommes de Mauricio Pochettino n'ont en effet que deux points de retard sur Liverpool (66 pts mais un match en plus) et quatre sur le dauphin Manchester United (68 pts).

es hommes de Mauricio Pochettino n'ont en effet que deux points de retard sur Liverpool (66 pts mais un match en plus) et quatre sur le dauphin Manchester United (68 pts).

La saison galère continue: Chelsea a quasiment dit adieu à ses chances de qualification pour la Ligue des champions après sa défaite à domicile contre Tottenham (3-1), dimanche en clôture de la 32e journée de Premier League.

Les champions 2017 sont loin du compte. Après ce revers contre son concurrent direct pour le dernier strapontin européen, l'écart est immense. Huit points séparent désormais les «Spurs» (4e avec 64 pts) des «Blues» (5e avec 56 pts).

Tottenham, lui, peut se permettre de regarder vers le podium. Les hommes de Mauricio Pochettino n'ont en effet que deux points de retard sur Liverpool (66 pts mais un match en plus) et quatre sur le dauphin Manchester United (68 pts).

Les «Spurs» n'avaient plus gagné à Stamford Bridge depuis 28 ans! Et si la défaite des «Blues» vient jeter encore plus d'ombre sur une saison médiocre, marquée par les relations houleuses d'Antonio Conte avec ses joueurs et ses dirigeants, elle met aussi en lumière l'ascension de leurs rivaux.

Prince Alli

S'ils ont été sortis par la Juventus Turin en huitièmes de finale de la C1, les Londoniens du nord peuvent toutefois rêver à un avenir radieux: ils sont quasiment assurés de disputer la C1 dans leur nouveau White Hart Lane flambant neuf la saison prochaine.

Mieux, sportivement, ils ont prouvé que, portés par les Alli, Eriksen et Son, ils pouvaient gagner sans Harry Kane. Blessé à une cheville depuis trois semaines, l'Anglais a pris place sur le banc, mais n'est entré que pour le dernier quart d'heure, une fois le score acquis.

Si Conte et ses joueurs ont marqué les premiers, ils n'ont jamais paru en mesure de revenir quand les "Spurs" ont appuyé sur l'accélérateur.  

Sur un centre de Moses, Sanchez et Lloris passaient au travers et Morata, de la tête, marquait son premier but en championnat depuis le "Boxing Day" (30).

Juste avant la pause, l'excellent Eriksen envoyait une frappe flottante magique de plus de 20 mètres, à la Juninho, pour égaliser devant un Caballero médusé (45+1).

A force de pousser, les «Spurs» passaient ensuite devant grâce à un doublé de Dele Alli en moins de cinq minutes.

D'abord, la longue ouverture de Dier trouvait l'attaquant dans la course. Après un contrôle en extension, Alli n'avait plus qu'à battre Caballero de près (62). Superbe. 

Quatre minutes plus tard, Eriksen lançait Son avec brio. Le Sud-Coréen buttait deux fois sur Caballero avant qu'Alli ne sorte victorieux du cafouillage (66).

De colère, Conte tapait dans une bouteille d'eau qui traînait le long de la touche. L'Italien le sait, au vu de sa situation personnelle et en l’absence de C1, ses jours dans l'ouest londonien sont comptés.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires