Angleterre - 32e journée: Arsenal peine mais dispose de Stoke

Avec le soutien de
Arsenal, sans inspiration avant la fin de match, s'est imposé sur le relégable Stoke grâce à un doublé d'Aubameyang et un penalty de Lacazette (3-0), dimanche lors de la 32e journée de Premier League.

Arsenal, sans inspiration avant la fin de match, s'est imposé sur le relégable Stoke grâce à un doublé d'Aubameyang et un penalty de Lacazette (3-0), dimanche lors de la 32e journée de Premier League.

Arsenal, sans inspiration avant la fin de match, s'est imposé sur le relégable Stoke grâce à un doublé d'Aubameyang et un penalty de Lacazette (3-0), dimanche lors de la 32e journée de Premier League.

Avant le choc Cheslea-Tottenham un peu plus tard dans l'après-midi, les «Gunners», qui n'ont plus rien à espérer cette saison à part un bon parcours en Europa League, reviennent provisoirement à dix points des «Spurs» et des places qualificatives pour la Ligue des champions.

Pour Stoke, la galère continue. Les joueurs du Staffordshire restent à la 17e place à trois points du premier non relégable Crystal Palace.

L'ampleur du score ne représente pas forcément la réalité du match. Avant trois buts en quinze minutes en fin de rencontre, les Londoniens ont eu bien du mal à battre les "Potters".

Seul Ramsey a d'ailleurs surnagé. Le milieu gallois a notamment touché la barre transversale en première période, sur un lob face à Butland.

Stoke aussi avait son homme fort: Shaqiri. Le Suisse a beaucoup tenté sans réussite, touchant lui aussi le poteau en seconde période sur un corner direct qui avait lobé toute la défense.

Dans un Emirates Stadium déserté par le public, le salut des «Gunners», relancé par l'entrée en jeu de Lacazette, de retour pour la première fois depuis février, est donc venu d'une erreur de Stoke. 

Alors qu'Özil, tentait de s'infiltrer dans la surface, il était bousculé par Martins Indi, qui concédait le penalty. Aubameyang transformait sans trembler (74). 

L'ancien attaquant de Dortmund y est ensuite allé de son doublé, après avoir été oublié au second poteau (86).

Enfin, Lacazette s'est offert un peu d'espoir pour la fin de saison en convertissant un penalty qu'il avait lui même provoqué (89), couronnant ainsi avec un troisième but les quinze seules bonnes minutes d'Arsenal.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires