Tir à l’arc - South African National Championships: Stéphan Klein et Dominique Koo entrent en compétition

Avec le soutien de
Cette compétition sera très bénéfique à Stéphan Klein et Dominique Koo.

Cette compétition sera très bénéfique à Stéphan Klein et Dominique Koo.

Deux archers mauriciens seront en action aux 68th South African National Championships. Il s’agit de Stéphan Klein, qui en sera à sa troisième participation de suite après 2016 et 2017, et Dominique Koo, qui avait découvert la compétition l’an dernier.

Klein sera en lice en arc classique tandis que Koo s’alignera en arc à poulies. La compétition, qui se déroule au Marks Park Sports Club à Johannesburg, comporte deux volets. Nos deux archers prendront d’abord part au FITA Round (1440 points) aujourd’hui avant d’enchaîner avec le Olympic Round (720 points) ce dimanche 1er avril et lundi. Le vice-président de la Fédération mauricienne de tir à l’arc (FMTA), Ian Subramanien, agit en tant que Team Manager.

«Je vais encore progresser techniquement»

«L’année dernière, quand j’ai pris part aux SA National Championships, c’était ma toute première sortie internationale. Le fait de se frotter à des archers de ce calibre m’a beaucoup appris. D’autant que les Sud-africains, en grands adeptes de chasse, sont plus forts en arc à poulies, ma spécialité, qu’en arc classique. Cette fois, je me suis mieux préparé mais je n’ai pas la prétention de faire jeu égal avec les meilleurs. Je vais encore progresser techniquement et j’aimerais battre mon record personnel», affirme Dominique Koo.

«Le niveau sera encore très élevé cette fois avec la présence, non seulement des Sud-africains mais aussi des Namibiens et des Zimbabwéens»

De son côté, Stéphan Klein avait décroché la médaille de bronze dans le FITA Round (1440 points) lors de sa première participation en 2016 avant d’être sacré meilleur archer étranger en 2017. «Je me suis entraîné un peu plus dur que d’habitude ces derniers temps. Je voudrais faire mieux que lors de mes précédentes participations mais je sais que le niveau sera encore très élevé cette fois avec la présence, non seulement des Sud-africains mais aussi des Namibiens et des Zimbabwéens», dira-t-il.

Quoi qu’il en soit, cette expérience en terre sud-africaine ne peut qu’être bénéfique pour la suite de la carrière de nos deux archers.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires