«Ena enn lot affaire Sobrinho ki pa loin», prévient Paul Bérenger

Avec le soutien de
Paul Bérenger encadré par ses lieutenants lors de sa conférence de presse ce 31 mars 2018 à l'hôtel Labourdonnais, Port-Louis.

Paul Bérenger encadré par ses lieutenants lors de sa conférence de presse ce 31 mars 2018 à l'hôtel Labourdonnais, Port-Louis.

Paul Bérenger lance un avertissement au gouvernement. «Mo warn le gouvernman. Pa tardé. Ena enn lot affaire Sobrinho ki pa loin…» Le leader du Mouvement militant mauricien s’adressait à la presse ce samedi 31 mars à l’hôtel Labourdonnais, Port-Louis.

Commentant l’affaire Sobrinho, Paul Bérenger a indiqué que le Premier ministre avait annoncé «fièrement» que le banking license du richissime angolais a été suspendu le jour de la Private Notice Question (PNQ). «Mo pa truv la logique du gouvernman continier dan la meme direction. Sobrinho pena ene sel banking license mais trwa, sirtou enn management company ki boku pli grave : Taison Corporate Ltd.»

«Revok sa trwa permis de Sobrinho la.»

L’ancien Premier ministre prévient que la réputation de Maurice va en prendre un coup si cela continue. «Pa atann prochain PNQ. Revok sa trwa permis de Sobrinho la.» Et de marteler : «Pa tardé.»

Paul Bérenger s’est montré insistant : «Nanier pa empes gouvernman sispan lezot license Sobrinho en attendant lot bez international ki pou vin tap lor nou latet et offshore.»

Rentrée parlementaire «pire que jamais»

Pour Paul Bérenger, la rentrée parlementaire a été «pire que jamais avec cover up et absence de transparence». «Le plus grand cover up», s’insurge-t-il, est le fait que les dossiers Choomka, Sumputh et Sobrinho ont tous trois été soumis à l’Independent Commission against Corruption, au lieu de faire l’objet d’une commission d’enquête «que toute la population demandait dans le cas de Sobrinho».

«Même un rapport commandé sur les requins et l’aquaculture, même cela Koonjoo a refusé de faire circuler», déplore Paul Bérenger. 

Affaire BAI

Il est aussi revenu sur l’affaire BAI. «Dépi l’affaire BAI, gouvernman ti dir pa pou servi ene sou larzan contribuab pou rembourser. Sesungkur mardi inn fer nu koner ki gouvernman finn emprunter Rs 3,5 milliars a la Banque de Maurice. Pour la première fois, inn révélé que Rs 6,4 milliards in emprunter a ene consortium de 4 la banque prive. Kan mo pose li kestion, li refiz reponn.» 

Rôle joué par l’express

Le leader des Mauves est d’avis que le ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance devrait démissionner. Poursuivant, il a fait ressortir le rôle joué par l’express dans son édition du jeudi 29 mars. «L’express confirmé ki gouvernman inn donn garanti pou sa Rs 10 milliards.»

Paul Bérenger a continué sa tirade contre Sudhir Sesungkur. «Apar sa revelation la, le ministre fin dir zot doit larzan a SICOM et osi ene bebet ki apel SBM holdings Ltd. Donn nu ban chiffre lor la osi. Autour de Rs 5 milliards inn injecter dan MauBank ki gouvernman pé essay vender.»

«Ena ene enorme trou de Rs 15 milliards dans l’affaire BAI.»

Le meneur des militants annonce que mardi prochain il y aura plusieurs questions parlementaires qui prendront tout cela en considération. «Ena ene enorme trou de Rs 15 milliards dans l’affaire BAI. Bhadain ti pé bluffer. Sesungkur bluffer li pa koné.»

A l’heure des questions, l’ancien leader de l’opposition a soutenu que les PNQ de Xavier-Luc Duval sont des «flops l’un après l’autre». Pour lui, le «vrai leader de l’opposition c’est Rajesh Bhagwan entre autres».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires