Audit: «Nou satisfé ki péna gro dérapaz kouma 2012-2013» dit Zouberr Joomaye

Avec le soutien de
(De g. à dr.) Joe Lesjongard, Soodesh Callichurn, Bobby Hurreeram et Zouberr Joomaye face à la presse le 31 mars 2018 à la Victoria House, Port-Louis. © Rishi Etwaroo.

(De g. à dr.) Joe Lesjongard, Soodesh Callichurn, Bobby Hurreeram et Zouberr Joomaye face à la presse le 31 mars 2018 à la Victoria House, Port-Louis. © Rishi Etwaroo.

Les dépenses publiques mises en exergue par l’Audit ont été au centre de l’intervention de Zouberr Joomaye ce samedi 31 mars. Le député du Mouvement socialiste militant s’exprimait lors de la conférence de presse du gouvernement à la Victoria House. «Nou satisfé ki péna gro dérapaz kouma 2012-2013 kot Bagatelle Dam ti ena enn gro overcost», a-t-il notamment déclaré.

«Ce n’est pas la faute des politiciens et ministres mais c’est le laisser-aller des fonctionnaires.»

Zouberr Joomaye a fait ressortir que le rôle du rapport de l’Audit est «de nature négative». «Il est normal qu’il rapporte les dysfonctionnements. Sous tous les gouvernements on doit faire la part des choses entre les dysfonctionnements.» Pour lui, il ne faut pas confondre l’action gouvernementale et l’action des fonctionnaires.

D’ailleurs, le député de la majorité met en cause certains fonctionnaires. «Ce n’est pas la faute des politiciens et ministres mais c’est le laisser-aller des fonctionnaires.» Il admet que la majorité fait bien son travail mais, souligne-t-il, il y a toujours des brebis galeuses. «Ena dimoun koz tor a léta et avec refont sistem piblik nou get sa», prévient-il.

Pension aux morts et médicaments périmés

Dans la foulée, Zouberr Joomaye reconnaît que les critiques récurrentes ciblent les ministères de la Sécurité sociale et de la Santé. «Nou pa satisfe dan bann depans excesiv pou pension pou dimoun mor et dan bann medicaman périmé.» Il assure que le gouvernement mettra en place les recommandations du directeur de l’Audit pour s’améliorer.

Quant au rapport du Public Accounts Committee, également rendu public mardi, il traitait des années 2012, 2013 et 2014 et contient des critiques sur la gestion des fonds publics. «Li fin sign enn rapor alor ki li ti dan gouvernman», ironise Zouberr Joomaye.

Chômage

Prenant la parole plus tôt, Soodesh Callichurn a, lui, abordé le chômage. Admettant que le taux de chômage parmi les jeunes diplômés est fort, il a annoncé qu’il envisage de travailler avec l’Economic Development Board pour la mise en place d’un plan (scheme) à leur intention. 

Salaire minimum

Le ministre du Travail a aussi évoqué le dossier du salaire minimum. Il met en garde contre les entreprises qui ne se conforment pas à la loi. «Nou servi zot enn compliance notice. Zot bizin comply sinon a partir avril nou pou pursuiv bann ki pa aplik lalwa.»

Rapport de Moody’s

Enfin, Soodesh Callichurn s’est réjoui du dernier rapport de l’agence de notation Moody’s, rendu public mardi. «Moody’s inn rekonet ki det piblik pe bésé e li pou arive 55% GDP la fin lané.»

Rentrée parlementaire

La rentrée parlementaire a aussi été commentée. Bobby Hurreeram et Joe Lesjongard s’en sont pris au leader de l’opposition. Le premier est d’avis que Xavier-Luc Duval ne sait pas poser de Private Notice Question et que c’est pour cette raison que le lendemain il a animé une conférence de presse. 

Le second estime, pour sa part, que c’était une «rentrée ratée» pour l’opposition, avançant que Xavier-Luc Duval n’a pas fait un travail de fond. «Dans la démocratie, l’opposition est un chien de garde mais là c’est un chien sans dent.» Il demande au leader de l’opposition de «jouer son rôle constitutionnel».
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires