Roche-Bois: à 19 ans, il vole Rs 300 000 d’articles

Avec le soutien de
La Criminal Investigation Division (CID) de la Metropolitan Police de la division Nord a retrouvé plusieurs des articles volés.

La Criminal Investigation Division (CID) de la Metropolitan Police de la division Nord a retrouvé plusieurs des articles volés.

C’est dans la soirée du samedi 3 mars qu’il a commis son forfait. Kesaven Ramsamy, un jeune homme de 19 ans, a été appréhendé aux petites heures lundi, lors d’une opération policière. Il était soupçonné de vol avec effraction dans sa localité, où des articles d’une valeur de Rs 300 000 ont été emportés. Ce qui s’est avéré.

Les enquêteurs de la Criminal Investigation Division (CID) de la Metropolitan Police de la division Nord ont mis la main sur plusieurs articles, dont un ventilateur, une cuisinière à gaz et un téléviseur. Le suspect a avoué avoir commis deux autres cas de vol du même genre à Roche-Bois, les 1er et 18 février. Dans le premier cas, il avait emporté un portefeuille contenant Rs 1 000 et dans l’autre cas, une console de jeux.

Les autres suspects arrêtés sont Danino Mi- chael Manon, un soudeur de 20 ans. Cet habitant de Roche-Bois est connu des services de police pour vol avec effraction. Puis Mi- chel Guy Fook Shueng, de Roche-Bois aussi, 58 ans, pour possession d’articles volés ; Hugues Olivier Andy, un habitant de cité Florida, Baie-du-Tombeau, de 23 ans, pour vol de trois bagues en or dans une maison du village, le 24 mars, et le vol d’une tablette à PlaineVerte, le 1er mars.

Ajmeer Buckseehossen, un entrepreneur de 27 ans de Vallée-Pitot a, lui, été arrêté pour le vol de deux brûleurs à gaz en inox. Le suspect, qui est connu des services de police, avait commis ce vol à Port-Louis, le 22 mars.

Jayen Allaghoyee, un Portlouisien de 59 ans qui est connu des services de police, a quant à lui été appréhendé dans le cadre d’un vol avec effraction commis le 21 septembre 2016, où une somme de plus de Rs 4 millions avait été emportée de Shehnaz Tower, à la rue Louis Pasteur, Port-Louis.

Le suspect avait acheté une carte SIM pour Wazilla Fatehmamode, une habitante de Camp-Yoloff de 35 ans. Cette dernière avait donné, à son tour, cette carte SIM à son époux Parvez Fatehmamode, dit le Pape. Un relevé téléphonique a ré- vélé que cette carte avait été utilisée par ce dernier pour passer des appels à ses complices au cours de plusieurs braquages. Wazilla Fatehma- mode a retrouvé la liberté conditionnelle mardi.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires