Cadre juridique: le PMO table sur les jeux de hasard interactifs en ligne

Avec le soutien de
Les jeux et autres paris en ligne sont devenus très populaires de par le monde. Maurice veut ainsi en faire un créneau de développement, afin d’améliorer sa croissance économique et favoriser la création d’emplois.

Les jeux et autres paris en ligne sont devenus très populaires de par le monde. Maurice veut ainsi en faire un créneau de développement, afin d’améliorer sa croissance économique et favoriser la création d’emplois.

Attirer les opérateurs des jeux de hasard interactifs à Maurice, en particulier des étrangers. C’est l’objectif fixé par le Prime Minister’s Office (PMO), qui est actuellement à la recherche d’une firme de consultants pour élaborer un cadre juridique et ainsi régulariser le secteur. Les soumissionnaires avaient jusqu’au 14 mars pour faire leurs propositions au PMO. Contacté hier, le bureau du Premier ministre confirme avoir reçu des offres en ce sens et que le dossier est en train d’être finalisé.

Avec l’avènement de la nouvelle technologie, les mordus des jeux de hasard, des quatre coins du monde préfèrent jouer en ligne. Cette façon de jouer, selon le PMO, est une opportunité pour Maurice d’améliorer sa croissance économique et de favoriser la création d’emplois. D’ailleurs, plusieurs pays ont ouvert leurs frontières autorisant ainsi les compagnies qui souhaitent opérer des jeux de hasard interactifs en ligne. Cependant, ces jeux ne seront pas ouverts aux Mauriciens.

La firme de consultants retenue sera appelée à conseiller le PMO sur les procédures à suivre pour développer ce secteur. Il est ainsi attendu que la firme fasse des recommandations sur les amendements appropriés à être apportés à la loi ; élabore des Licencing guidelines ainsi qu’un code de conduite pour les opérateurs et s’assure qu’il n’y ait pas de blanchiment d’argent. La firme devrait également proposer des mesures pour que les jeux en ligne soient sécurisés et qu’elle fasse des recommandations pour attirer des opérateurs étrangers. La mise sur pied d’un plan d’action pour la mise en œuvre des recommandations devra aussi être faite.

Une fois la firme de consultants choisie, le gou- vernement se propose d’organiser un séminaire pour présenter le plan d’action aux différents acteurs qui opèrent dans ce secteur. La société aura deux mois pour rédiger son rapport, en anglais. 10 % du montant du contrat seront versés à la firme de consultants lorsque l’accord sera signé avec le PMO. Le reste sera payé lorsque les rapports intérimaire et final seront soumis au gouvernement.

Par ailleurs, le gouvernement se réserve le droit de résilier le contrat signé s’il apprend que la firme choisie est mêlée de près ou de loin à la corruption ou au blanchiment d’argent.

Paris en ligne: possibilité de jouer aux courses hippiques

À ce jour, il n’y a pas de loi-cadre pour le «online gambling». C’est ce que déplore Marc Tse, consultant auprès de plusieurs compagnies spécialisées dans les jeux de hasard. Il estime que le rapport de cette firme de consultants permettra de proposer des mesures appropriées pour régulariser cette activité. Il est aussi d’avis que l’arrivée des opérateurs étrangers à Maurice sera une bonne chose dans le sens où les devises resteront au pays. Marc Tse précise que le jeu en ligne permettra aux parieurs de jouer aux courses hippiques via Internet. Le consultant se demande toutefois si les étrangers s’intéressent réellement à ce créneau, qui est grandement taxé.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires