Menaces de mort contre Xavier-Luc Duval: Soodhun fait faux bond à la cour

Avec le soutien de

Le procès intenté à Showkutally Soodhun pour menaces de mort contre Xavier-Luc Duval devait être pris sur le fond devant le magistrat Sachin Boodhoo en cour intermédiaire, ce jeudi 29 mars. Sauf que Showkutally Soodhun, par le biais d’un de ses employés, a fait parvenir un certificat médical à la cour faisant état qu’il est souffrant. L’avocat de Showkutally Soodhun, Me Raouf Gulbul, a demandé un renvoi. Le procès a été repoussé jusqu’au 12 avril.

L’avocat de l’ancien ministre a expliqué que son client n’était, toutefois, pas admis dans une clinique. Les officiers du Central Criminal Investigation Division, qui avaient enregistré la version des faits du leader de l’opposition et de Showkutally Soodhun, étaient attendus en cour ce jeudi.  

Lors de séance de ce jeudi, Me Rouben Mooroongapillay s’est présenté comme le Watching Brief de Xavier-Luc Duval. Et Mes Mehdi Manrakhan, Medaven Armoogum et Keshri Soochit représentaient le bureau du DPP.

Me Gulbul a indiqué qu’il a reçu les dossiers qu’il avait demandés, car lors de la dernière séance la défense avait soutenu que les copies des versions des faits n’étaient pas lisibles.

Publicité
Publicité

«Si mo bodyguard donn mwa so révolver, mo ti pou touy Xavier Duval dan Parlman.» Une phrase qui résonne toujours. Reste que jusqu’à présent, aucune sanction n’a été prise contre Showkutally Soodhun suivant ses propos contre le leader de l’opposition. Le vice-Premier ministre a certes été entendu par la police le lundi 31 juillet. Le dossier sera envoyé au Directeur des poursuites publiques après enquête. Retour sur le fil des événements…

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires