Metro Express: «La promenade Roland Armand sacrifiée pour le développement du pays»

Avec le soutien de
Pour la no.4 du gouvernement, il ne faut pas faire de démagogie.

Pour la no.4 du gouvernement, il ne faut pas faire de démagogie.

«Si anvi amenn sanzman, si anvi amenn devlopman, péna choix.» La vice-Première ministre et ministre des Collectivités locales n’en démord pas. Le gouvernement n’avait d’autre choix que de détruire la promenade Roland Armand dans le cadre du projet Metro Express.

Fazila Jeewa-Daureeawoo s’exprimait, ce mercredi 28 mars, à l’occasion du lancement des projets Rose-Hill 1 et 2 de la Central Water Authority. Elle insiste que tous les rapports à partir de 1987 font le même constat. «Le métro doit obligatoirement passer par la rue Vandermeersch. Il n’y a pas à sortir de là.»

La no.4 du gouvernement confie que «ce n’est pas avec gaieté de coeur» que les autorités sacrifient la promenade Roland Armand. D’ailleurs, révèle-t-elle, elle avait elle-même l’habitude de s’y rendre. N’empêche, «fodé pa fer démagozi. Bizin explik la popilasion. Bizin dir lavérité».

Et la vérité, c’est que bien que la promenade Roland Armand soit appelée à être rayée de la carte, «nous sommes en train de créer un autre jardin juste à côté, à Ébène, sur huit arpents». Fazila Jeewa-Daureeawoo insiste. «Kan pa kapav préserv pié, bizin koupé. Pé donn bann abitan landrwa enn pli zoli lespas ankor. Gouvernman pé fer de sorte met à la disposition bann abitan enn Natural Park.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires