Central Water Authority: un partenaire stratégique d’ici à la fin de l’année

Avec le soutien de
Les ministres Collendavelloo et Jeewa-Daureeawoo participaient, ce mercredi 28 mars, au lancement de projets de la CWA à Rose-Hill.

Les ministres Collendavelloo et Jeewa-Daureeawoo participaient, ce mercredi 28 mars, au lancement de projets de la CWA à Rose-Hill.

C’est le Chairman du conseil d’administration de la Central Water Authority (CWA) qui le dit. «D’ici la fin de l’année, si tout se passe comme prévu, le partenariat stratégique sera une réalité.» François Desmarais intervenait lors du lancement officiel des projets Rose-Hill 1 et 2 de la CWA, ce mercredi 28 mars.

Il explique que le gouvernement a la volonté de trouver un partenaire stratégique. Pour ce faire, nous recevrons l’aide de la Banque mondiale, avance François Desmarais, pour un appel à manifestation d’intérêt international.

De son côté, le Premier ministre adjoint et ministre des Services publics a concédé que Maurice n’a pas «l’expertise technique et technologique nécessaire» pour «révolutionner» le secteur de l’eau. D’ailleurs, fait ressortir Ivan Collendavelloo, «depuis 1973, personne ne sait gérer la CWA»

«Nou pou asiré ki travay-la bizin bien fer»

D’où la raison pour laquelle le gouvernement cherche une expertise indépendante, dont celle de la Banque mondiale. «Nous signerons un contrat avec un opérateur privé pour gérer la CWA.» Contrat qui ne sera toutefois pas fait n’importe comment. «Nous étudierons attentivement les clauses avant. Nou pou bizin payé é nou pou asiré ki travay-la bizin bien fer.»

Ivan Collendavelloo insiste qu’aucun employé ne sera licencié dans le cadre du partenariat stratégique. «C’est une condition sur laquelle j’ai insisté.» N’empêche, concède le ministre, avec un partenaire stratégique, «Chairman ek CEO pa sir pou resté».

Dans la foulée, le no.2 du gouvernement déclare que les 150 employés mis à pied par la CWA travaillent en fait pour un «contracteur». D’explique que l’organisme leur avait accordé une extension d’un an et de trois mois par la suite. «Le contrat est arrivé à terme. Mais il se peut que nous réembauchions certains.»

Ivan Collendavelloo est catégorique. «Une de nos promesses électorales était la fourniture d’eau 24/7.» Et il n’est pas peu fier de faire remarquer qu’aujourd’hui, «220 000 foyers sont approvisionnés 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. C’est également le cas pour 95 % à 98 % des foyers à Port-Louis. Et d’ici à l’année prochaine, il en sera de même pour Rose-Hill. Idem pour le Sud». Et ces réalisations, le Premier ministre adjoint les attribue au chef du gouvernement, Pravind Jugnauth. «Il est un véritable chef.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires