Affaire Platinum Card: «Le gouvernement au courant depuis début 2017», clame Duval

Avec le soutien de
Le leader de l’opposition était face à la presse, ce mercredi 28 mars.

Le leader de l’opposition était face à la presse, ce mercredi 28 mars.

«La Banque de Maurice est chargée de surveiller les ‘Politically Exposed Persons’ et a informé le gouvernement des excès de Madame la présidente.» Propos du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, ce mercredi 28 mars. C’était lors d’une conférence de presse axée sur la Private Notice Question (PNQ) d’hier, mardi 27 mars.

Xavier-Luc Duval affirme que le Premier ministre a noyé le poisson. Lors de la PNQ, le leader de l’opposition a demandé au chef du gouvernement depuis quand il est au courant de l’affaire Platinum Card. En guise de réponse, ce dernier a préféré montrer une photo d’Aurore Perraud et d’Alvaro Sobrinho. Il insiste : le gouvernement était bel et bien au courant depuis début 2017. 

Autre sujet abordé : les collateral damage de l’affaire Álvaro Sobrinho. Outre les quatre démissionnaires de la Financial Services Commission et René Leclézio du Board of Investment, Xavier-Luc Duval affirme que le nom de Gérard Sanspeur s’ajoute à cette liste. «Il a été mis à l’écart de l’Economic Development Board parce qu’il était réfractaire au fait qu’Álvaro Sobrinho puisse se procurer des villas», avance le leader de l’opposition.

Par ailleurs, Xavier-Luc Duval a tenu à expliquer la photo d’Aurore Perraud en compagnie d’Álvaro Sobrinho. Il soutient que cette dernière avait été invitée par la présidente lors d’une activité qui avait trait à son ministère, soit l’Égalité du genre. «Elle ne connaissait pas Sobrinho et ne l’a jamais revu après.» Xavier-Luc Duval a, dans la foulée, félicité la députée bleue pour le rapport du Public Accounts Committee qu’elle préside. Ajoutant que le PMSD s’intéressera de près au rapport de l’Audit, rendu public hier.

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires