Education: le défunt Enhancement Program a englouti Rs 161 M

Avec le soutien de
L’Enhancement Program lancé en 2010 avait été éliminé en 2015 suivant l’introduction du projet Nine Year Schooling.

L’Enhancement Program lancé en 2010 avait été éliminé en 2015 suivant l’introduction du projet Nine Year Schooling.

Le rapport du Public Accounts Committee (PAC) cible la mauvaise gestion des fonds publics au sein du ministère de l’Education. Les contrats de nettoyage et de gardiennage sont mis au banc des accusés tandis que l’Enhancement Program éliminé en 2015 a démontré à quel point ce ministère a manqué de cohérence et de vision.

L’Enhancement Program

Ce programme qui visait des activités extrascolaires avait été lancé en 2010. A décembre 2013, il avait englouti plus de Rs 160 M. Pourtant, durant la première année, il n’avait coûté que Rs 24 M par an. Mais, à la quatrième année, ce montant est passé à Rs 51 M par an.

Pour les membres du PAC, le ministère a fait montre d’une absence de cohérence et de vision dans la mise en application de ce projet. Ce, alors que vers 2015, il a été annoncé que ce programme sera éliminé en raison du Nine-Year Schooling. Le comité se dit concerné du montant des fonds publics décaissé pour ce projet qui a été «ultimately nothing less than a failure».

Manque de suivi dans l’allocation des contrats

La principale recommandation du PAC porte sur la révision du process menant à l’allocation de contrats au sein de ministère. Il cite pour preuve des lacunes au niveau des contrats pour le nettoyage et le gardiennage. Il faudrait, écrivent les membres de ce rapport, que le personnel de ce département soit adéquatement formé et qu’il interagisse régulièrement avec le Public Procurement Office. 

Contrat de nettoyage renouvelé sans réel suivi

Il manque un suivi des services offerts par celui qui a décroché le contrat pour le nettoyage dans les écoles. Sans compter que ceux travaillant avec la société ne sont pas payés selon les recommandations du Remuneration Order. Le comité condamne sévèrement la flexibilité du ministère à l’égard de la société. Ce, alors que les plantons travaillant pour le gouvernement sont payés inofficiellement pour faire le travail pour lequel les services d’une société de nettoyage avaient été requis.

Contrat de gardiennage à Rs 136 M

Le contrat de gardiennage et de sécurité alloué en 2013 est renouvelable annuellement. Deux sociétés ont décroché ce contrat pour un montant de Rs 136 M par an. Le hic : le ministère n’effectue pas un suivi en bonne et due forme dans le sillage des services fournis.

MGSS Moka : trois ans pour la construction

Le rapport souligne que la construction du MGSS de Moka n’était toujours pas complétée à avril 2015. Ce, alors que le contrat avait été alloué en 2012. La cause ? Difficile à dire car peu d’information étaient disponibles sur celui ayant décroché ce contrat. Mais, pour le comité, le délai ainsi que la performance de ce dernier étaient des raisons suffisantes pour mettre fin au contrat.

Ce qui amène les membres de ce comité à soutenir qu’il faudrait renforcer l’unité spécialisée au sein du ministère de l’Education. Cela permettra un meilleur suivi de la performance de ceux ayant obtenu des contrats au sein de ce ministère.

D’autre part, le rapport souligne également qu’il faudrait une unité qui effectue l’entretien régulier des infrastructures au sein de ce département. Ainsi qu’une meilleure de la Parents Teachers’ Associations (PTA) dans la gestion des écoles.

Publicité
Publicité

Le rapport du Public Accounts Committee, présidé par la députée PMSD Aurore Perraud, a été rendu public ce mardi 27 mars. Education, Services publics, Sécurité sociale… Voici un condensé des anomalies détectées au sein de divers ministères.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires