Parlement: l’affaire Gurib-Fakim, les rapports Choomka et Sumputh et un rapport de l’Audit au menu

Avec le soutien de
Les rapports Choomka et Sumputh mais aussi l’affaire Gurib-Fakim… Plusieurs questions devraient embarrasser le gouvernement ce mardi 27 mars au Parlement.

Les rapports Choomka et Sumputh mais aussi l’affaire Gurib-Fakim… Plusieurs questions devraient embarrasser le gouvernement ce mardi 27 mars au Parlement.

Trois mois de vacances, et les députés démarrent en trombe. En pleine polémique suivant la démission de la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, ils devront plutôt se concentrer sur le rapport du bureau de l’Audit qui devrait être déposé ce mardi 27 mars. En même temps, il se pourrait aussi que le rapport du Public Accounts Committee (PAC) soit également déposé à l’Assemblée nationale dans le courant de l’après-midi.

La présidente de ce comité, Aurore Perraud, explique qu’il est pratiquement finalisé. «Il y a une possibilité qu’il soit déposé ce mardi. Nous le peaufinons actuellement», affirme-t-elle. Ce sera le premier rapport d’Aurore Perraud en tant que présidente de cette instance. Tandis que ce sera le deuxième exercice sous ce gouvernement.

Questions gênantes

Quelle différence entre le rapport de l’Audit et celui du PAC ? En fait, dans le cadre du premier exercice, c’est le directeur de l’Audit qui mène les investigations avec toute son équipe sur chaque ministère et département financés par les comptes publics. Le rapport du PAC est de son côté un suivi des précédents rapports de l’Audit pour un constat sur ce qui a été fait ou pas.

L’affaire Ameenah Gurib- Fakim devrait malgré tout planer sur ces travaux parlementaires. Plusieurs questions devraient embarrasser le gouvernement. Et si la Private Notice Question était axée sur l’affaire Platinum ou encore sur les activités de l’homme d’affaires angolais, Álvaro Sobrinho ? «C’est une option parmi tant d’autres», dira simplement le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval.

En outre, cette séance sera également marquée par la prestation de serment d’Arvin Boolell. Pour lui, l’entrée sera plutôt «soft». Ce n’est que la semaine prochaine qu’il déposera ses propres questions. «Je poserai des questions supplémentaires sans agressivité tout en respectant les règles de l’Assemblée nationale», a-t-il souligné à l’express.

Le MMM, un pied au gouvernement ?

Les regards seront également braqués ce mardi sur les échanges entre les députés du MMM et ceux du MSM. Car même si la direction des Mauves a démenti tout rapprochement avec le parti soleil, la rumeur va bon train. L’absence du MMM à la réunion des partis de l’opposition, mercredi dernier, et la déclaration de sir Anerood Jugnauth (SAJ) lors d’une interview radiophonique au début du mois, ont alimenté davantage ces spéculations. «Rien n’est impossible en politique. Il (NdlR, Paul Bérenger) était un bon Premier ministre», avait déclaré SAJ.

Les voyages des ministres

Rajesh Bhagwan revient une nouvelle fois à la charge. En octobre 2017, il avait demandé au Premier ministre la liste des voyages effectués par des ministres ainsi que les per diem qu’ils ont touchés. Pravind Jugnauth avait répondu que son bureau allait compiler les informations. Cependant, il n’y a jamais eu de réponse. Et le député entend les obtenir ce matin.

Le rapport du comité sur le salaire de Sumputh

La première question adressée au Premier ministre Pravind Jugnauth, lors de la Prime Minister’s Question Time, est posée par Rajesh Bhagwan. Le député du MMM veut connaître la conclusion du Fact-Finding Committee institué pour faire la lumière sur la hausse salariale de Vijaya Sumputh quand elle occupait le poste de directrice exécutive du Cardiac Centre. Son salaire était passé de Rs 200 200 à Rs 323 000 en l’espace de deux ans.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires